Samedi soir à Chicagoland, Jimmie Johnson a bien failli mettre fin – temporairement – à la domination de Kyle Busch. Mais il a malheureusement échoué dans les deux derniers tours en se laissant surprendre par le pilote de la Toyota n°18.

Mais cette deuxième place du double champion en titre marque également un changement radical avec ses performances de début de saison sur les circuits intermédiaires. Johnson a de plus décroché samedi soir son premier Top-5 de 2008 depuis sa victoire du 12 avril dernier à Phoenix.

Johnson a pris la tête du peloton au 251ème des 267 tours de course et il a rapidement fait le trou avec ses poursuivants. Il semblait bien parti pour s’imposer, mais une neutralisation 10 tours plus tard a resserré le peloton derrière lui et a placé Busch en position de l’attaquer lors du restart.

Pour Johnson, cette ‘presque’ victoire est le résultat de plusieurs semaines de travail.

« Nous avons travaillé dur pour redevenir compétitifs et je peux que les deux ou trois dernières semaines, nous étions déjà présents. Si vous regardez la course du Michigan, nous avons été devant et nous avons fait une bonne course. Je suis très fier de cet effort. »

En fin de course, Johnson a peut-être été trop confient pas assez considéré Busch comme une menace.

« Je n’ai pas vraiment pensé à défendre ma trajectoire. Nous avions une si bonne voiture, que je pensais pouvoir reprendre mes distances rapidement lors du restart. »

Cette deuxième place permet à Johnson de consolider sa position dans le Top-12 du classement général de la NASCAR Sprint Cup où il pointe toujours à la cinquième avec désormais 387 points de retard sur Busch.