Les chances de podium pour Franck Montagny à Mid Ohio se sont très vite évanouies quand son équipier Raphael Matos s’est accroché avec une Aston Martin en début de course.

Le pilote brésilien, qui disputait sa première course au volant de l’Acura ARX-01b du Team Andretti-Green Racing – avec lequel il est également engagé en Indy Lights –, a dans cette manœuvre causé suffisamment de dégâts pour perdre plus de huit tours aux stands pour remplacer des éléments de la suspension avant.

« J’étais en train de prendre un tour à l’Aston Martin GT2 », expliquait Matos après la course. « C’était mon premier dépassement d’attardé. Je ne prenais aucun risque mais quand je me suis porté à sa hauteur, il s’est rabattu sur moi. Je ne sais pas s’il m’a vu ou non. C’est très frustant pour tout le monde chez Acura et pour l’équipe Andretti-Green. Nous espérions un bon résultat et je pense que nous avions une bonne chance de podium, ou mieux encore ».

Pour Franck Montagny, il ne fait aucun doute que la victoire était possible pour son deuxième départ en ALMS. Après avoir pris le relais de Matos, FKM signait des temps compétitifs malgré une voiture au comportement erratique et un volant tordu : « Je suis sûr à 100% que nous avions la voiture pour gagner aujourd’hui. J’en suis absolument persuadé. Mais la voiture était complètement à la ramasse après les réparations, donc j’ai considéré la suite de la course comme une séance d’essais grandeur nature. J’ai quand même attaqué comme je l’aurais fait si j’avais été en lice pour la victoire, mais vous n’avez évidemment plus la même motivation. Et c’était dur : deux heures au volant par cette chaleur. ».

Franck a finalement décroché la septième place en catégorie LMP2, marquant quatre points au championnat. Il essaiera d’améliorer ce score lors de la prochaine manche ALMS le 9 août à Road America. Il devrait également faire un test en Indycar pour AGR dans les prochaines semaines.