Lors de l’incroyable épreuve des ALLSTATE 400 AT THE BRICKYARD sur l’Indianapolis Motor Speedway, Carl Edwards a terminé deuxième après avoir tout tenté pour essayer de prendre l’avantage sur Jimmie Johnson.

Après avoir décidé de ne changer que deux pneumatiques lors du dernier passage par les stands, Johnson a résisté aux attaque du pilote de la Roush Racing lors des sept derniers tours de la course bouclés sous drapeau vert.

Edwards a mené seulement 4 des 160 tours de course mais semblait en mesure de s’imposer. Malgré les neutralisations successives, Edwards a émergé du peloton et s’est rapidement présenté comme un candidat potentiel à la victoire. Alors que la Chevrolet n°48 de Johnson était plus rapide en pneu neufs, la Ford n°99 d’Edwards semblait plus stable sur les ‘longs’ runs.

« En fin de course, je pensais vraiment pouvoir battre Jimmie. Toute la journée je lui ais tourné autour et je pense que la voiture était meilleure que la sienne. Lors du dernier restart j’ai également dû surveiller Denny car je n’avais pas une bonne idée du potentiel de sa voiture. »

« Je pensais vraiment que cette course était pour nous. »

Mais vu les circonstances de la course de ce week-end une deuxième place est loin d’être un mauvais résultat même si au classement de la NASCAR Sprint Cup, Edwards perd une place au profit justement de Johnson. Edwards possède maintenant 324 points de plus que le 13ème pilote, une avance confortable.