Après une course dominée par Carl Edwards et Kyle Busch, il fallait bien un shootout de deux tours pour départager les deux hommes. C’est finalement le pilote de la Roush Fenway Racing qui empoche dix nouveaux points de bonus et qui se rapproche ainsi virtuellement à 40 longueurs de Busch au début des play-off.

Le pilote de la Joe Gibbs Racing aura été le seul à résister à la main mise de la Roush Fenway Racing sur le Michigan International Speedway qui place quatre de ses cinq pilotes dans le top-5. David Ragan a pris la troisième place de la course, signant du même coup son meilleur résultat en carrière, et devance ses coéquipiers Greg Biffle et Matt Kenseth qui a sauté sur la ligne d’arrivée Mark Martin.

Brian Vickers a pris la septième place de la course devant Kevin Harvick, Elliott Sadler et le dernier pilote de la Roush Fenway Racing Jamie McMurray.

Si la course s’est très bien finie pour les pilotes de la Roush Fenway Racing, on ne peut pas dire que cela a été le cas pour certaines stars de la disciplines.

Jeff Gordon avait une mauvaise voiture en début de course, mais un bon ajustement lors du premier arrêt au stand pouvait lui laisser entrevoir un top-10 final mais un contact avec son coéquipier Jimmie Johnson sera lourd de conséquence pour les deux hommes. La faute en incombe semble-t-il au spotter de Gordon qui n’a pas prévenu son pilote que Johnson et Tony Stewart se trouvaient en haut de l’ovale. Johnson a immédiatement crevé et a perdu un tour en rentrant aux stands alors que Gordon a crevé quelques tours plus tard et est allé taper le mur. Le quadruple champion de la NASCAR a terminé la course à la 42ème place.

Jimmie Johnson a pu revenir dans le tour du leader et était dans le top-20 dans la dernière boucle, lorsqu’un contact avec Travis Kvapil l’a envoyé dans l’herbe sous le drapeau à damier. Il terminera l’épreuve en dix-septième position.

Victime d’un problème moteur, Kasey Kahne termine l’épreuve 40ème et se retrouve maintenant en onzième position.

Du mauvais côté de la barrière, David Ragan et Clint Bowyer sont à 26 points d’une place qualificative. Le premier a profité de son bon résultat pour reprendre des points précieux alors que le second n’a jamais semblé dans le coup.

Parti second, Jimmie Johnson prenait tout de suite les commandes et il fallait attendre le dixième tour pour voir Dale Earnhardt Jr. prendre la tête de la course pour la plus grande joie du public.

Le premier drapeau jaune a été sorti au 18ème tour lorsque le moteur de Marcos Ambrose a explosé. Après le ravitaillement Johnson et Vickers étaient repassés devant Dale Jr.. C’est une nouvelle fois sous les applaudissement de la foule que Jr. allait reprendre la tête de la course au trentième tour, alors que Kyle Busch était remonté en deuxième position. De son côté, Carl Edwards était passé de la 27ème place sur la grille à la troisième.

Brian Vickers a pris la tête de la course pour la première fois au 48ème tour après avoir successivement dépassé Edwards, Busch et Earnhardt Jr.. Tony Eury Jr. demandera d’ailleurs à son pilote de prendre l’aspiration de Vickers afin de déloger un morceau de papier qui s’était fixé sur la grille de sa Chevrolet et qui causait une surchauffe importante du moteur.

Dès le 62ème tour une première salve de ravitaillement sous drapeau vert était ouverte et une fois ce cycle effectué, Dale Earnhardt Jr. retrouvait la tête de l’épreuve devant Edwards, Vickers, Greg Biffle et Kyle Busch.

C’est au 74ème tour que Carl Edwards prenait la tête alors que Dale Jr. commençait à descendre petit à petit dans le peloton.

Un accident impliquant Paul Menard, Dave Blaney et Ryan Newman allait forcer les officiels à neutraliser une nouvelle fois la course. Lors du restart, au tour 89, c’est Edwards qui menait le peloton devant Biffle, Vickers, Kyle Busch, Earnhardt Jr. et Matt Kenseth.

Le troisième drapeau jaune viendra peu avant la mi-course lorsque Gordon, victime d’une crevaison à la suite de son contact avec Johnson alla percuter le mur du virage 3.

Dès la mi-course quatre pilotes Roush étaient dans le top-10 puisqu’au restart Carl Edwards menait devant Biffle, Kyle Busch, Vickers, Ragan, Kenseth, Elliott Sadler, Earnhardt Jr., Jeff Burton et Kurt Busch.