Denny Hamlin, natif de Chesterfield, avait mené 381 des 410 tours de la course du Richmond au mois de mai dernier et semblait bien parti pour s’imposer sur ce circuit.

Mais la malchance – sous la forme de problèmes de pneumatiques – en avait décidé autrement. Hamlin avait finalement terminé la course à une décevante 24ème place à trois tours des leaders.

Cela n’est bien sûr pas une consolation suffisante, mais ses statistiques ce jour là étaient celles d’un vainqueur. En mai, Hamlin avait obtenu un Rating de 129.1, une position moyenne sur la piste de 2.3 et 104 meilleurs tours.

Ce week-end, c’est donc l’heure de la revanche mais cette fois l’enjeu est un peu plus important. Actuellement 11ème du classement général de la NASCAR Sprint Cup, Hamlin fait parti des pilotes qui peuvent encore se faire éliminer des playoffs et il aura donc besoin d’un bon résultat pour pouvoir jouer le titre en fin de saison.

Pour Hamlin l’objectif sera de terminer au moins 21ème ou 22ème s’il mène un tour. Considérant qu’il a toujours mené au moins un tour en cinq départs à Richmond et qu’il n’a terminé qu’une seule fois en dehors du Top-15, Hamlin devrait logiquement se qualifier pour ses troisièmes playoffs de suite.

Les chiffres d’Hamlin à Richmond sont assez impressionnants.
Il est le pilote avec la meilleure position moyenne (5.3) et le plus grand nombre de tours passés dans le Top15 (97.5%). Il a la deuxième meilleure Rating (114.8) et le cinquième plus grand nombre de meilleurs tours (162).