Scott Dixon remporte son second championnat avec dix-sept points d’avance sur Helio Castroneves.

Le Néo-zélandais rejoint Sam Hornish Jr. au rang des pilotes ayant plusieurs titres en IndyCar. L’ancien pilote de la Penske Racing en avait remporté trois (2001, 2002 et 2006.).

Helio Castroneves est le premier pilote à s’imposer après être parti depuis la vingt-huitième position. En 2000 sur le Phoenix International Raceway, Buddy Lazier l’avait emporté après s’être élancé vingt-sixième.

La marge de victoire entre Castroneves et Dixon (3,3 millièmes) est le deuxième plus petit écart dans l’histoire de la série. Le plus petit écart avait déjà été enregistré sur le Chicagoland Speedway lorsqu’en 2002 Sam Hornish Jr. avait battu Al Unser Jr. de 2,4 millièmes.

C’est Hideki Mutoh qui remporte le titre de rookie de l’année avec six points d’avance sur Justin Wilson.

Troisième de la course, Ryan Briscoe a signé son cinquième top-5 de l’année.

En se classant quatrième, Tony Kanaan a enregistré son onzième top-10 de l’année.

Will Power a réalisé son meilleur résultat sur un ovale grâce à sa cinquième place à l’arrivée.

Septième de la course, Darren Manning a signé son septième top-10 de l’année.

Milka Duno a mené cinq tours, ses cinq premiers en carrière.