Greg Biffle, s’était montré très discret durant la saison régulière et n’avait pas spécialement été cité comme un des favoris pour le titre de champion cette saison. Mais les choses vont maintenant très certainement changer après sa victoire de dimanche lors de la première épreuve des playoffs: les Sylvania 300 sur le New Hampshire Motor Speedway.

Biffle s’était qualifié pour les playoffs après une saison assez irrégulière et sans s’être imposé. Dimanche, il a remporté sa première victoire depuis l’épreuve du Kansas Speedway l’année dernière et sa 13ème en carrière.

Le pilote de la Ford n°16 a passé le double champion en titre de la NASCAR Jimmie Johnson à 11 tours de l’arrivée et a réussi à garder l’avantage jusqu’à la fin.

Carl Edwards a terminé troisième, Jeff Burton quatrième et Dale Earnhardt Jr. cinquième. Kurt Busch, Martin Truex Jr., Tony Stewart, Denny Hamlin et Kevin Harvick ont complété le Top-10 d’une épreuve clairement dominée par les pilotes du Chase. Huit des 10 premières places à l’arrivée sont occupées par des pilotes en lutte pour le titre. Le grand favori pour le titre, Kyle Busch a connu une journée horrible. Il a finalement réussi à terminer 34ème à plusieurs tours des leaders.


© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR

Il a cumulé les problèmes ruinant toutes ses chances de bien figurer dès les premières tours. L’ancien champion Matt Kenseth a également connu une course difficile, victime d’un crash ayant impliqué plusieurs voitures et forcé les officiels à arrêter la course pendant 10 minutes après 220 des 300 tours. Kenseth a coupé la ligne à la 40ème place.

L’accident a été déclenché lorsque l’ancien champion d’IndyCar Sam Hornish Jr. est venu percuter Kyle Petty provoquant une grosse mêlée impliquant Casey Mears, David Gilliland, Kyle Busch, et Kenseth.

Le quadruple champion de la NASCAR, Jeff Gordon a terminé 14ème et Clint Bowyer, un autre pilote qualifié pour le Chase, 12ème.

Edwards s’est rapidement montré à l’avant du peloton dès le huitième tour. Le leader du championnat Busch a alors commencé à rencontrer des problèmes sur sa voiture et il est retombé à la dernière place. Profitant d’un drapeau jaune prévu par la NASCAR au 35ème tour, ses mécaniciens ont tenté de réparer.

A noter qu’en raison des fortes pluies durant la nuit, la piste n’avait pas beaucoup de grip en début de course et les officiels avaient préféré imposer un drapeau jaune pour vérifier l’usure des pneumatiques. Lors du restart au tour 44, Edwards pointait toujours en tête devant Stewart, Johnson, Kurt Busch et Hamlin. Le plus jeune des frères Busch est par contre lui reparti dernier à un tour des leaders. Mais malgré les réparations apportées sur sa voiture, les choses ne se sont pas arrangées.


© Jerry Markland/Getty Images for NASCAR

Johnson a pris la première place à Edwards au 65ème tour et Stewart a immédiatement suivi le mouvement pour récupérer la deuxième place.

Au tour 84, Busch a perdu le contrôle de sa voiture dans le virage n°2 et est parti en tête à queue. Jamie McMurray l’a percuté mettant fin aux espoirs de Busch du bien finir le week-end. David Ragan a également été impliqué dans cet accrochage.

Lors du restart, Johnson pointait toujours en tête avec Earnhardt juste derrière lui. Ce dernier a d’ailleurs rapidement pris l’avantage.

A la mi-course, Earnhardt menait devant Earnhardt, Biffle, Johnson, Kurt Busch, Hamlin, Burton, Edwards, Montoya, Bowyer et Truex Jr..

Au championnat, la victoire de Biffle lui permet de gagner pas moins de huit positions. Il pointe désormais à la troisième place à 30 points des co-leaders Carl Edwards et Jimmie Johnson.