Denny Hamlin a résisté au leader du classement de la NASCAR Nationwide Series Clint Bowyer pour aller chercher la victoire samedi dans l’épreuve des Kansas Lottery 300 sur le Kansas Speedway, mais Bowyer a augmenté son avance au championnat sur ses deux plus sérieux rivaux.

Hamlin a mené chacun des 36 derniers tours sous drapeau vert et a coupé la ligne avec 1.407 seconde d’avance sur Bowyer. Cette victoire est la quatrième de la saison pour Hamlin et la neuvième de sa carrière. A noter que Toyota est maintenant assuré de remporter le titre des constructeurs pour sa deuxième saison en Nationwide.

David Ragan a terminé troisième devant Carl Edwards, Matt Kenseth et Brad Keselowski. Avec cinq courses encore au calendrier, Bowyer a pris une bonne option sur le titre puisqu’il possède 196 points d’avance sur Edwards et 268 sur Keselowski.

Hamlin menait avec plus de deux secondes d’avance sur Kevin Harvick quand ce dernier a rencontré un problème d’allumage au 139ème tour. C’est alors Kenseth qui avait hérité de la deuxième place à plus de quatre secondes derrière Hamlin quand un contact avec Mike Bliss a envoyé Kyle Busch dans le mur.

Harvick, qui a mené 88 des 93 premiers tours, a perdu un tour dans les stands quand ses mécaniciens ont changé la batterie de sa Chevrolet n°33.

Edwards a rencontré des problèmes sur sa Ford n°60 en début de course mais son équipe à réussi à les régler il a finalement réussi à terminer quatrième.

Mark Martin était également un prétendant sérieux à la victoire avec une voiture très rapide jusqu’à ce qu’il explose son pneu arrière gauche à la sortie du virage n°2 dans le 44ème tour. Après le contact, il y a eu un gros moment d’angoisse pour Rick Hendrick et Dale Earnhardt Jr., les propriétaires de la voiture, quand ils n’ont pas réussi à contacter Martin dans sa radio. Heureusement plus de peur que de mal puisque le choc avait endommagé la radio.