L’emploi du temps de Jeff Gordon pour ce week-end au Kansas était assez simple : piloter la voiture, parler à son chef d’équipe, boire beaucoup, et se reposer le reste du temps. Si l’on considère que Jeff Gordon était atteint d’un syndrome grippal, sa quatrième place à l’arrivée des Camping World RV 400 presented by Coleman est un bon résultat.

« J’ai discuté avec lui et il m’a dit qu’il ne raterait pas la course. La raison est simple, c’est un pilote plein de talent et très solide » affirmait Steve Letarte à l’issue de la vingt-neuvième épreuve de la saison.

« Je crois que je devrais être malade plus souvent. C’était une bonne course et nous avions une bonne voiture. Je pense que si j’avais été en bonne santé, alors j’aurai pu demander plus à ma voiture. C’était une journée très difficile » confiait Jeff Gordon.

Au fur et à mesure que les runs s’allongeaient, Gordon était en difficulté avec sa voiture et dans les derniers tours de course il a longtemps résister à Greg Biffle pour finalement perdre la quatrième place sur la ligne.

« J’ai été malade du début à la fin du week-end, mais quand vous avez une équipe comme celle-ci, vous ne pouvez pas laisser tomber » ajoutait le quadruple champion de la NASCAR. Cependant la Hendrick Motorsports avait pris ses précautions en gardant en réserve le jeune Brad Keselowski. Ce dernier était prêt à prendre le volant de la n°24 dans le cas ou Jeff Gordon n’aurait pu terminer la course.

Grâce à ce top-5 ramené du Kansas Speedway, Gordon gagne deux positions au championnat, il se retrouve maintenant en sixième position à 143 points de son coéquipier Jimmie Johnson alors qu’il reste sept courses avant la fin de la saison.

« A partir de maintenant nous devons être compétitifs et nous l’étions lors de cette course. Nous étions un peu juste pour mener mais c’est un résultat solide » poursuit Gordon.

Hormis lors de son année de rookie, en 1993, Jeff a toujours remporté au moins une course par saison et il y a fort à parier qu’il aimerait que cette série ne s’arrête pas. Pourtant cela fait 34 courses que Gordon n’est pas revenu sur la victory lane. Les deux prochains circuits sont le Talladega Superspeedway et le Lowe’s Motor Speedway, théâtre de ses deux dernières victoires en carrière.

« C’est un combattant qui donne le meilleur de lui même à chaque fois qu’il est volant de la voiture. Les gens sous-estiment la carrière qu’il a eu. Cela me désole de voir que certains ne se souviennent que des courses de cette saison. Nous ne lui avons pas forcément donné le meilleur équipement cette année, mais il a fait beaucoup d’efforts pour nous rendre meilleurs » concède Steve Letarte, le crew chief de Gordon.

Parmi ces efforts, Jeff Gordon a testé durant douze heures il y a quelques jours afin de préparer au mieux le setup du Kansas. Il a également roulé au Lowe’s et était de la partie lors des essais de ravitaillement, l’un des gros points faible de l’écurie de Gordon cette année.

Rendez-vous donc à Talladega pour Gordon qui aura à cœur de défendre son titre acquis de belle manière la saison dernière.