Après Sebring, les 24 Heures du Mans et les deux titres en Le Mans Series, Peugeot a manqué un nouveau rendez-vous à l’occasion de cette onzième édition du Petit Le Mans.

Grâce à un extraordinaire Allan McNish (associé aux irréprochables Dindo Capello et Emanuele Pirro), Audi a en effet remporté sa neuvième victoire consécutive dans cette désormais grande classique de l’Endurance.

Pourtant, tout avait bien mal commencé pour l’Audi n°1. Avant même le départ de la course, le pilote écossais endommageait sévèrement sa R10 en sortant de la piste lors de la mise en pré-grille !

Les dégats étaient tels que les mécaniciens du Team Champion n’arrivaient pas à remettre le prototype en état pour le départ de la course et c’est avec deux tours de retard que la n°1 s’élançait.

S’ensuivait alors une course poursuite menée tambour battant par le trio italo-écossais. Avec beaucoup de patience et d’intelligence, la n°1 parvenait à revenir dans le tour des leaders.

Le gros de la course avait été jusque là dominé par la Peugeot n°07 de Minassian/Sarrazin/Klien et par l’Audi n°2 de Werner/Luhr. Mais ni l’une ni l’autre ne parvenait à résister à un McNish survolté qui, après un duel d’anthologie avec Christian Klien, prenait la tête dans la dernière heure pour ne plus la lâcher.

Christian Klien avait jusque là été impressionnant pour sa deuxième apparition en Endurance (après les 24 Heures du Mans en juin dernier), mais son manque d’expérience s’est fait sentir lors des restarts. Il ne pouvait recoller à l’Ecossais et passait la ligne d’arrivée avec 4,5 secondes de retard sur l’Audi.

Mais nul doute que le jeune Autrichien a fortement impressionné les observateurs hier : aucune erreur, des dépassements autoritaires… On devrait revoir Christian au volant de la 908 en 2009.

Avec cette victoire (la cinquième à Petit Le Mans pour Capello, la quatrième pour McNish et la troisième pour Pirro !), Audi réussit presque le carton plein cette année : à l’exception de Sebring, tous les grands rendez-vous de la saison sont tombés dans l’escarcelle du constructeur allemand.

Chez Peugeot, on aura décidément bu le calice jusqu’à la lie…

Du côté des LMP2, la course a également été animée. Les trois Penske RS Spyder engagées par le Penske Racing ont pris les choses en main dès les premiers essais, avant de faire de même en course, parvenant à prendre la tête au classement général à plusieurs reprises mais sans réellement pouvoir inquiéter les LMP1 pour la victoire au général. Les deux meilleures d’entre elles finissent quand même dans le même tour que les Audi et la Peugeot.

C’est le duo des pilotes Indycar du « Captain » (le surnom de Roger Penske) qui a remporté la course en LMP2. Ryan Briscoe et Helio Castroneves ont tout le temps été aux avants-postes et ils signent une victoire méritée.

Romain Dumas et Timo Bernhard se sont contentés de la deuxième marche du podium, résultat suffisant pour décrocher un deuxième titre consécutif en ALMS alors qu’on les donnait en mauvaise posture face aux Acura il y a encore quelques semaines.

Sascha Maassen, Patrick Long et Emmanuel Collard offrent à Roger Penske un beau triplé.

Chez Acura, c’est la soupe à la grimace. La course des prototypes américano-japonais a été catastrophique, à commencer par celle du Highcroft Racing, contraint à l’abandon dès la première heure de course suite à une erreur de Scott Sharp. Le pilote américain sonnait le glas des espoirs de titre pour son équipe et pour David Brabham.

L’autre Acura de pointe était celle du Andretti-Green Racing, très bien pilotée par Franck Montagny et Tony Kanaan (associés à Marco Andretti). Mais cette voiture devait abandonner en fin d’épreuve dans le plus gros crash de la course (impliquant également le Français Patrick Pilet). Dommage, car Franck était en mesure de titiller les Porsche.

La meilleure Acura est donc celle du De Ferran Motorsport, qui a terminé huitième au général et cinquième en LMP2.

A noter qu’Acura, mauvaise joueuse, a porté réclamation contre les Porsche RS Spyder pour essence non conforme… Le classement est donc provisoire.

En GT1, Corvette signe un nouveau doublé, avec Magnussen/O’Connell/Fellows qui devancent Beretta/Gavin/Papis. C’est la huitième victoire de l’année en dix courses pour le duo Magnussen/O’Connell, qui repart d’Atlanta avec le titre GT1 en poche.

En GT2, Ferrari s’impose avec la paire Mika Salo/Jaime Melo. Mais cette victoire n’est pas suffisante pour empêcher Wolf Henzler et Jörg Bergmeister (Porsche) d’être sacrés champion 2008.

Rendez-vous dans quinze jours à Laguna Seca pour la finale de cette belle saison 2008 en ALMS.

LE CLASSEMENT FINAL :

1. LMP1 Capello/McNish/Pirro Audi R10 TDI 394 tours
2. LMP1 Minassian/Sarrazin/Klien Peugeot 908 HDi FAP 394
3. LMP1 Luhr/Werner Audi R10 TDI 394
4. LMP2 Briscoe/Castroneves Porsche RS Spyder 394
5. LMP2 Bernhard/Dumas Porsche RS Spyder 394
6. LMP2 Briscoe/Maassen/Collard Porsche RS Spyder 392
7. LMP2 Franchitti/Leitzinger/Lally Porsche RS Spyder 391
8. LMP2 De Ferran/Pagenaud/Dixon Acura ARX-01B 388
9. LMP2 Dyson/Smith Porsche RS Spyder 384
10. GT1 O’Connell/Magnussen/Fellows Chevrolet Corvette C6.R 365
11. GT1 Beretta/Gavin/Papis Chevrolet Corvette C6.R 359
12. GT2 Salo/Melo Ferrari 430 GT 358
13. GT2 Bergmeister/Henzler/Lieb Porsche 911 GT3 RSR 358
14. LMP1 Pla/Watts/Johansson Ginetta-Zytek 07S 355
15. GT2 Farnbacher/Muller Ferrari 430 GT 355
16. LMP2 Montagny/Andretti/Kanaan Acura ARX-01B 347
17. GT2 Jonsson/Krohn/van de Poele Ferrari 430 GT 346
18. GT2 Aucott/Kaffer/Daoudi Ferrari 430 GT 344
19. GT2 Neiman/Pechnik/Law Porsche 911 GT3 RSR 339
20. GT2 Tafel/Figge/Ehret Ferrari 430 GT 331
21. GT2 Van Overbeek/Pilet Porsche 911 GT3 RSR 311
22. GT2 Cocker/Drayson/Turner Aston Martin Vantage 294
23. GT2 Basseng/Pastorelli/Pastorelli Porsche 911 GT3 RSR 291
24. GT2 Pappas/Lazzaro/Pilgrim Doran Ford GT-R 291
25. GT2 Milner/Hand Panoz Esperante Ford 282
26. LMP2 Fernandez/Diaz/Jourdain Acura ARX-01B 281
27. GT2 Feinberg/Hall Dodge Viper 280
28. GT2 Werner/Miller/Hardt Porsche 911 GT3 RSR 277
29. GT2 Robertson/Murry/Robertson Doran Ford GT-R 263
30. LMP1 Lewis/Hines/Forgeois Lola B07/17 Judd 237
31. LMP1 Field/Field/Berry Lola B06/10 AER 160
32. LMP1 Campbell-Walter/Primat/Simpson Creation CA07 Aim 138
33. LMP1 Burgess/McMurry/Willman Lola B06 10 AER 122
34. LMP1 Hall/Halliday/Stirling Creation CA07 Aim 113
35. LMP1 Jeannette/Mowlem/Johansson Zytek 07S Zytek 73
36. GT2 Gigliotti/Drissi/Goossens Riley Corvette C6 37
37. LMP2 Brabham/Sharp/Franchitti Acura ARX-01B 16