Le circuit de Martinsville n’a jamais beaucoup réussi à la Roush Fenway Racing dans le passé et la tendance ne semble pas s’inverser. En effet depuis 2000 la Roush n’a gagné que deux courses à Martinsville avec Mark Martin en 2000 et Kurt Busch en 2002. Les statistiques des pilotes actuels de l’équipe n°1 de Ford sont loin d’être exceptionnelles.

Commençons par le jeune David Ragan qui n’a fait que quatre courses ici et dont l’expérience est encore un peu faible sur un circuit où elle est primordiale. Le pilote de la voiture n°6 a une place moyenne à l’arrivée de 16.2 et a pour meilleur résultat une onzième place en début d’année. Ragan a au moins l’avantage de faire de mieux en mieux à chaque fois qu’il vient ici. Et il ne fait pas moins bien que ses coéquipiers.

Greg Biffle n’a en effet réalisé qu’un seul top-10 ici en onze départs, c’était lors de cette même course l’année dernière. Son dernier résultat à Martinsville est une vingtième place et sa position moyenne à l’arrivée est de 23.6. Biffle a donc peu de chances de revenir sur Jimmie Johnson au championnat ce week-end.

Même chose pour Carl Edwards qui n’a également qu’un seul top-10 en carrière à Martinsville mais qui n’a pris que huit départs sur ce short track. Ce top-10 remonte à la première course de cette année grâce à sa neuvième place finale. Edwards a une position moyenne à l’arrivée de 19.1.

Matt Kenseth semble un peu mieux que ses deux coéquipiers « chasers ». En 17 rendez-vous, Kenseth a signé deux top-5 et cinq top-10. Le pilote de la Ford n°17 a certes terminé 30ème en début d’année à Martinsville mais reste tout de même sur deux top-10 lors des trois derniers rendez-vous ici. Son meilleur résultat est une seconde place en 2002. Kenseth a quand à lui une moyenne à l’arrivée de 16.1.

Et si finalement la meilleure chance de victoire à Martinsville pour la Roush Fenway Racing se nommait Jamie McMurray. Le moins bien placé de l’écurie au championnat est également celui qui à les meilleures statistiques sur cet ovale de 0.526 mile. En onze départs en carrière, McMurray a un top-5 mais sept top-10, dont trois obtenus avec cette écurie. Le pilote de la voiture n°26 a terminé huitième en début de saison lors des Goody’s Cool Orange 500 et a une position moyenne à l’arrivée de 15ème.

Dans tous les cas, on peut donc prévoir une course assez difficile pour les pilotes Roush. Jack Roush l’avait d’ailleurs annoncé: Talladega et Martinsville seront le talon d’achille de son écurie pendant le chase. On se souvient de ce qu’il s’était passé à Talladega…