Pénalisé dans la seconde partie de la course pour vitesse excessive dans les stands lors d’un arrêt sous drapeau vert, Johnson a alors perdu un tour, mais a réussi à revenir grâce notamment à une très bonne stratégie de Chad Knaus. Lors du dernier restart au 318ème tour, Johnson pointait en onzième position et a pu remonter jusqu’à la deuxième grâce à ses quatre pneus neufs.

Carl Edwards ne reprend que quinze points à Jimmie Johnson et s’est montré très admiratif envers le double champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Series.

« Jimmie est magique » a affirmé Edwards après avoir appris la remontée de Johnson. « Je ne peux pas croire que Jimmie ait fini deuxième. Nous avons fait tous ce que nous pouvions. Nous avons gagné la course, mais Jimmie est incroyable » a ajouté Carl Edwards sur la victory lane.

Jimmie Johnson a passé Denny Hamlin dans le dernier virage de la course. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a donc terminé troisième des Pep Boys Auto 500, mais a bien failli tout perdre dans le dernier virage lorsque sa Toyota Camry est partie en survirage.

Matt Kenseth a pris la quatrième place devant Kyle et Kurt Busch. Jamie McMurray septième devance l’un des régionaux du week-end : David Ragan. Jeff Gordon et Greg Biffle finissent respectivement neuvième et dixième.

La plus grosse déception de la course est certainement venue de l’ancien pilote de Formule 1, Juan Pablo Montoya, qui aurait pu viser le top-5 avant d’être victime d’un accrochage dans les stands avec Clint Bowyer puis, il a été impliqué dans un accident avec Dave Blaney, Reed Sorenson, Jeff Burton et Joe Nemechek, alors qu’il restait moins de vingt tours à couvrir.

Pour son millième départ en NASCAR, Michael Waltrip aura eu une course on ne peut plus difficile puisqu’il s’est crashé à deux reprises.

Dale Earnhardt Jr. a été l’auteur d’une belle première partie de course mais il est allé taper le muret extérieur, déréglant sa Chevrolet Impala SS n°88. Le pilote de la Hendrick Motorsports s’est finalement classé onzième.

Johnson part donc de l’Atlanta Motor Speedway avec une avance confortable de 183 points sur Carl Edwards, son nouveau dauphin. Greg Biffle et Jeff Burton perdent chacun une place mais reste encore dans la course au titre si Jimmie Johnson venait à rencontrer des problèmes lors des prochaines courses. Kevin Harvick cinquième est déjà à plus de trois cents points.

Pour la treizième place, David Ragan compte maintenant 224 longueurs d’avances sur Kasey Kahne.