En se séparant de Dan Wheldon, Chip Ganassi aurait pu perdre gros. En effet un champion qui plus est vainqueur à Indianapolis ne se remplace pas en claquant des doigts. « Heureusement », Dario Franchitti connaissait des problèmes d’adaptation à sa nouvelle série, la NASCAR. L’opportunité était alors trop belle pour la laisser passer. Ganassi se retrouve maintenant avec une paire de pilote présentant sûrement les plus belles qualités qu’un patron puisse espérer : l’expérience, le succès et la vitesse.

Pour le pilote Ecossais, la question ne se posait plus depuis qu’il a vu la course d’Indianapolis 2008. Même s’il prenait beaucoup de plaisir à piloter sa Dodge, les monoplaces lui manquaient et il savait qu’il aurait besoin de retourner derrière le volant de l’une d’entre-elles. Après des essais privés sur circuit routier, il était temps de prendre part à la course hors championnat de Surfers Paradise. Franchitti était prêt à retourner sur une piste qu’il n’avait plus fréquenté depuis la saison 2002 en CART.

Pour faciliter son intégration à sa nouvelle écurie, il pouvait faire confiance à Scott Dixon, qu’il côtoie depuis la saison 2001 de CART. Les deux pilotes s’apprécient énormément en dehors des circuits et leur collaboration semble partir du bon pied.

« Travailler avec Scott pour la première fois, je vais écrire un livre à ce sujet. ‘Scott Dixon : la vérité’. Je le connais en dehors des circuits et il est marrant. Il est vraiment détendu et il y a une bonne ambiance dans l’écurie. En même temps, tout le monde travaille dûr. Vous n’êtes pas victorieux dans aucune série si vous ne travaillez pas dur.« 

« Le premier week-end pour mon retour a été bien mieux que ce à quoi je m’attendais. (…) J’étais ‘Vais-je être capable de sortir des stands ce week-end et être assez compétitif ?’ Je n’étais pas sûr, je ne m’étais pas mis d’attentes particulières. Et c’était surprenant d’être dans le top-3 à chaque séance et de finir quatrième en qualifications.« 

« C’est bon de faire connaissance avec Chris Simmons (ndlr : son ingénieur) et les membres de l’équipe.« 

Le patron Chip Ganassi est impatient de voir ses deux pilotes en piste la saison prochaine. Il est vrai que l’équipe a souvent connu d’excellentes paires de pilotes.

« Ca va être vraiment bien de voir ces deux pilotes coéquipiers la saison prochaine. Je pense qu’ils vont tirer le meilleur l’un de l’autre. Ils sont des pilotes très similaires, ils sont tous les deux calmes, cool et patients, et sont aussi compétents sur les routiers et les ovales. Je sais que nous avons eu plutôt de bons duos ces dernières années comme Vasser et Zanardi, Vasser et Montoya, et Dixon et Wheldon. Mais celui-là a vraiment une possibilité d’être un duo à part.«