Carl Edwards s’est imposé samedi lors des Hefty Odor Block 200 en NASCAR Nationwide Series sur le Phoenix International Raceway — et le leader du championnat Clint Bowyer a sauvé les meubles.

Deuxième au classement général, Edwards a réduit l’avance de Bowyer de 91 à 56 points, lors d’un jour qui aurait pu être bien pire pour le pilote de la Chevrolet n°2.

Denny Hamlin, qui a fait le choix de repasser au stand pour changer ses pneumatiques juste avant une arrivée sous le régime green-white-checkered-flag, a effectué une remontée incroyable en passant de la cinquième à la deuxième place lors des deux derniers tours. Kevin Harvick a terminé troisième devant Bowyer, Kyle Busch et le rookie Landon Cassill.

Un ravitaillement éclair sous drapeau jaune a permis à Edwards de repartir devant Harvick lors d’un restart au tour 130 et le champion en titre a ensuite conservé la tête du peloton jusqu’au bout. Harvick a résisté un bon moment avant de devoir abandonner sa deuxième place à Hamlin et ses pneus frais dans le virage n°3 du dernier tour.

Samedi prochain, la NASCAR Nationwide Series sera sur l’Homestead-Miami Speedway où tout est encore possible pour Edwards.

« Nous ne pourrions pas nous rendre sur un meilleur circuit,  » a déclaré Edwards. « J’aime le fait que vous puissiez rouler à l’intérieur ou à l’extérieur. Je suis sûr que notre crew chief va nous préparer la meilleure voiture possible et j’espère que ce sera suffisamment. »

Bowyer est passé à côté d’un désastre au tour 79 lorsqu’il a été impliqué dans un accrochage avec Brad Keselowski et David Ragan lors du restart après la 6ème neutralisation.

« Je pensais que c’était bon, » a expliqué Bowyer. « Nous étions lancés. La 88 (Keselowski) nous a percuté et je suis venu toucher la 6 (Ragan). »

L’impact a endommagé le nez de la Chevrolet de Bowyer, après une série de passages au stand pour réparer l’avant de sa voiture, Bowyer s’est retrouvé à l’arrière du peloton. Après une nouvelle neutralisation au tour 85, Bowyer est reparti 24ème et il a ensuite passé le reste de la course à tenter de remonter.

« Je suis très fier de nos gars. Ils n’ont pas abandonné. Je pensais que le championnat était terminé. La voiture était très difficile à conduire après cela et nous avons du faire des ajustements. Mais tout s’est finalement bien passé et j’en suis très fier. »

A noter que Joey Logano a tapé le mur intérieur au volant de sa Toyota n°20 au moment de drapeau blanc, mais qu’il a réussi à terminer 10ème. Pour ses débuts en Nationwide Series, Brian Ickler s’est élancé de la 34ème place et a terminé 34ème.