Jimmie Johnson n’aura laissé que quelques miettes à ses adversaires à Phoenix

© Christian Peterson/Getty Images

Top : Jimmie Johnson

Avec 106 points d’avance sur Carl Edwards avant ce rendez-vous de Phoenix, on aurait pu penser que Jimmie Johnson allait gérer son avance en finissant dans le top-10. C’est mal connaître le compétiteur qui règne en Jimmie Johnson, qui en a profité pour signer sa 40ème victoire en carrière et accessoirement sa septième de la saison. Le pilote de la Chevrolet n°48 aura dominé les deux derniers tiers de la course en ne laissant aucune chance à ses adversaires si toutefois il en avait hier soir. Seuls Kurt Busch et Jamie McMurray n’étaient pas trop largués. Toujours est-il que Johnson a maintenant 141 points d’avance sur le second du championnat, Carl Edwards. Son troisième titre est de plus en plus proche.

Top : Kurt Busch

Après la galère du début de saison, le pilote Penske s’est un peu repris en fin d’année pour retrouver une position en course plus habituelle pour lui. Kurt Busch vient de signer son second top-10 en trois courses. C’est simple: il n’a jamais fait mieux de l’année. Le champion 2004 a été l’un des seuls à pouvoir espérer battre Jimmie Johnson, il échoue finalement à une seconde place bien méritée. Kurt Busch a surtout pris du plaisir lors de cette course, sensation qu’il n’a pas du beaucoup éprouver le reste de la saison.

Top : Jamie McMurray

Finalement troisième à Phoenix, Jamie McMurray reste sur une bonne dynamique en cette fin de saison avec quatre top-10 lors des cinq derniers rendez-vous et deux troisièmes places consécutives. Un niveau de performance dont McMurray ne nous avait pas habitué chez Roush, mais qui redonne le sourire. Aux avant-postes pendant toute la course, le pilote Roush a tenté de suivre la cadence de Johnson mais le 48 était définitivement trop fort dimanche soir. Mais au vue de ses dernières performances, on peut s’attendre à du mieux pour McMurray en 2009.





Martin Truex Jr n’aura fait que 27 tours avant que son moteur rende l’âme. Il finit dernier

© Getty Images for NASCAR

Flop : Jeff Gordon

2008 n’est définitivement pas l’année de Jeff Gordon. Le quadruple champion de la NASCAR aura connu tous les pépins possibles entre les voitures mal réglées, les erreurs d’appréciation ou sa casse moteur de ce week-end. Gordon faisait pourtant un bon début de course mais comme tout le reste de la saison cela n’a abouti à rien. Au final, il aurait mieux fait de rester chez lui comme bien trop souvent cette année. De plus, Gordon n’a toujours pas gagné cette saison et cela à peu de chances de se produire à Homestead-Miami. Quand rien ne veut, rien ne veut.

Flop : Martin Truex Jr

Totalement transparent cette année, Martin Truex Jr. a fait parler de lui ce week-end non pas pour ses bonnes performances mais pour son moteur cassé dès le 27ème tour et sa dernière place. Avec seulement trois top-5 cette année et dix petits top-10, Truex ne semble pas aussi performant que l’année dernière où il était surtout plus régulier. Le départ de son pote Dale Earnhardt Jr. vers la Hendrick Motorsports semble avoir fait beaucoup de mal à la DEI et à Truex Jr.. Pas sur que 2009 se passe mieux pour le double champion de la NASCAR Nationwide Series.

Flop : Matt Kenseth

En plus de faire une course anonyme dans le milieu de classement, Kenseth se permet de se venger de façon peu intelligente sur AJ Allmendinger dans la dernière ligne droite de la course. Si l’ex pilote Red Bull est certes fautif sur la manœuvre de base, la façon de réagir du pilote Ford laisse franchement à désirer surtout que tout le peloton était groupé pour le green-white-checkered final. Une pénalité serait peut-être excessive pour cette manœuvre, mais Kenseth devrais apprendre à se contrôler un peu car ce n’est pas la première fois qu’il nous fait ça…





Carl Edwards a réussi une bonne quatrième place mais compte maintenant 141 points de retard sur Johnson

© Ford Racing / Autostock

Peut mieux faire : Carl Edwards

Vainqueur de la course de Nationwide Series la veille et plus motivé que jamais pour aller chercher Jimmie Johnson, Carl Edwards doit plus sa quatrième place à ses excellents ravitaillements qu’à sa prestation de dimanche soir. Certes le pilote Ford s’en est finalement bien tiré mais n’a jamais été en mesure de jouer la gagne. Course un peu décevante pour Edwards qui a sûrement vu ses dernières chances de titre s’envoler à Phoenix.

Peut mieux faire : Richard Childress Racing

La RCR a encore réalisé une bonne prestation à Phoenix, mais sans plus. Kevin Harvick finit septième, Jeff Burton neuvième et Clint Bowyer douzième. Les trois pilotes sont dans le top-6 du championnat et si les top-10 sont au niveau de la concurrence, c’est loin d’être le cas pour les top-5 et c’est sur ce point que la RCR doit progresser parce qu’un top-10 c’est bien, mais un top-5 c’est mieux.

Peut mieux faire : Greg Biffle