Kyle Petty va piloter ce dimanche en Floride sans savoir de quoi son futur sera fait. Le fils du King prend de plus en plus de recul dans la Dodge numéro #45 et il se pourrait qu’il ne courre plus jamais pour l’écurie de son illustre père. Chad McCumbee est pressenti pour le remplacer dès 2009 et d’après les ingénieurs de l’écurie, il apporte des informations nouvelles qui permettent de mettre le doigt sur des réglages encore inexplorés sur cette voiture.

Pour sa part, Petty souhaite s’aménager un calendrier ne comptant que quelques dates, principalement à l’instar de Bill Elliott.
« Je suis à un moment dans ma vie où beaucoup de choses se passent, et je ne veux pas d’une saison complète. En quelque sorte, je veux faire comme Bill Elliott. Il n’est jamais vraiment parti. Il choisit des courses ici et là qu’il a envie de faire, comme Mark Martin l’a fait la première fois. Il a arrêté d’aller sur les circuits qu’il n’aimait pas.« 

« Donc j’aimerais toujours courir. Je ne sais juste pas combien de courses ni pour qui je le ferais. Mais je ne connais personne qui puisse dire que je ne piloterai plus jamais pour la Petty Enterprises parce qu’il y a toujours une possibilité de trouver un arrangement.« 

Le problème est que si des rumeurs couraient dans l’été sur son futur, aujourd’hui plus personne ne parle d’un possible engagement de Kyle Petty dans une autre écurie.
« Pour le moment je n’ai rien. Alors je continue de chercher.« 

Enfin dernier point et non des moindres, le numéro #45. Kyle l’a repris suite à l’accident mortel de son fils Adam au New Hampshire en 2000. Il est évident que si Petty reste dans son écurie, il disposera de son numéro, mais au cas où il soit engagé dans une autre équipe, le #45 ne partirait pas avec lui. Petty souhaiterait alors que la NASCAR ne propose pas ce numéro pendant au moins une saison et laisse du temps avant qu’un autre pilote ne l’utilise.

Voici maintenant les statistiques de la carrière de Petty en Cup, entamée à l’âge de 19 ans pour ce pilote né le 2 juin 1960 :

  • départs (avant Miami) : 829
  • victoires : 8
  • poles position : 8
  • top-5 :52
  • top-10 : 173
  • abandon : 177
  • place moyenne de départ : 23,3
  • place moyenne à l’arrivée : 21.2

Ses places moyennes de départs et d’arrivée sont le reflet de sa lente descente dans le classement depuis l’année 1994. Avant cette année, sa place moyenne sur la grille tournait autour de la 17ème place et sa moyenne à l’arrivée était aux alentours du top-15.