Une trente-sixième place dimanche permettrait à Jimmie Johnson de s’assurer son troisième titre consécutif. Il égalerait ainsi Cale Yarborough qui avait réussi cette performance de 1976 à 1978.

Pour Richard Petty, septuple vainqueur du championnat et véritable légende vivante la comparaison entre Johnson et Yarborough et quasi-impossible.

« On ne peut pas comparer Cale et Jimmie. Johnson est plus fin dans sa conduite, alors que Cale faisait juste ce qu’il avait à faire pour se retrouver en tête de la course et remporter la victoire. Les temps sont différents, les équipements aussi, mais Cale ne faisait pas la différence, qu’il soit deux ou dix tours derrière, ou bien qu’il ait deux tours d’avance sur le peloton. Son objectif était de toujours doubler celui qui se trouvait devant lui. Au contraire de Cale, Jimmie est beaucoup plus calculateur dans ses mouvements » affirme le ‘King’.

Une autre figure emblématique de la NASCAR abonde dans le sens de Richard Petty, il s’agit du triple champion Darrell Waltrip. Le champion 1981,1982 et 1985 estime en effet que les courses sont différemment préparées par Jimmie Johnson par rapport à ce que faisait Cale Yarborough.

« Ils n’ont rien en commun. Je ne me souviens pas avoir vu Jimmie Johnson se retrousser les manches comme pouvait le faire Cale. Yarborough demandait le maximum de sa voiture, Jimmie se contente juste de la conduire » a affirmé Darrell Waltrip à l’issue de la conférence de presse tenue en l’honneur des anciens champions à Homestead.

Waltrip a même affirmé que le pilote actuel qui ressemble le plus à Yarborough n’est autre que Carl Edwards : « s’il doit y avoir des similitudes dans le pilotage de deux pilotes elles sont plus entre Carl et Cale qu’entre Jimmie et Cale. »





Richard Petty, Davey Allison et Darrell Waltrip : 11 titres réunis

© Sam Greenwood / Getty Images for NASCAR

« Jimmie est un calculateur et il est de plus en plus fort dans ce rôle là. Il a beaucoup appris au cours de ces dernières années, il sait comment éviter les problèmes. Il sait attaquer quand il faut et gérer quand cela est nécessaire » poursuit Darrell.

Si Johnson venait à remporter le titre ce dimanche, il deviendrait le sixième pilote avec au moins trois couronnes. Il rejoindrait Darrell Waltrip et Cale Yarborough (3 titres), Jeff Gordon (4 titres) et les deux septuples champions Dale Earnhardt et Richard Petty.

Cependant, une question subsiste toujours : Jimmie Johnson pourrait-il devenir l’un des meilleurs pilotes que la NASCAR ait connus ?

« Il n’a accompli que peu de choses. Pour le moment c’est trop tôt » prétend Darrell Waltrip. Richard Petty est du même avis que le vainqueur du Daytona 500 1989.

« En ce moment Jimmie est un ton au dessus des autres et cela s’est confirmé cette année et non pas sur une ou deux courses, mais c’est sur la distance que l’on jugera Johnson. Il est très bon maintenant, mais qu’en sera-t-il dans huit ou dix ans ? » concède Richard Petty.

Pour l’instant personne n’est en mesure de dire combien de titres seront encore glanés d’ici sa retraite sportive. Pour Darrell Waltrip, cela dépendra avant tout de son entente future avec son crew chief Chad Knaus ainsi qu’avec d’autres membres de l’écurie n°48.

Dale Jarrett, qui a côtoyé Johnson de 2002 à Bristol en ce début d’année, pense que le double champion de la NASCAR Sprint Cup Series n’a pas de limites.

« Je ne pense pas que nous donnions assez de crédits à ce que réalise Jimmie » confie le champion 1999. « Il est dans l’une des meilleures organisations et il est entouré des bonnes personnes. Mais ce qu’a fait Jimmie Johnson au cours de ces sept dernières années est tout simplement phénoménal et il est difficile d’imaginer quand tout se terminera » conclut le triple vainqueur des Daytona 500 – 1993, 1996 et 2000.