Malgré une très belle victoire de Carl Edwards, Jimmie Johnson a décroché son troisième championnat consécutif.

© Rusty Jarrett/Getty Images for NASCAR

Top : Jimmie Johnson

Voilà c’est fait : Jimmie Johnson a remporté à Homestead-Miami son troisième titre consécutif en NASCAR Sprint Cup Series. Il est seulement le second pilote à réaliser cet exploit après Cale Yarborough entre 1976 et 1978. Après un début de saison difficile, le pilote Hendrick s’est réveillé au bon moment et a réalisé d’excellents playoffs pour s’imposer au championnat avec 69 points d’avance sur Edwards et 217 sur Greg Biffle ! 15ème à Miami, Johnson a effectué une course sage comme il devait le faire en ne prenant aucun risque. Mais en tout cas Johnson est prévenu: Carl Edwards et Kyle Busch ne le laisseront sûrement pas remporter un quatrième titre consécutif !

Top : Carl Edwards

Carl Edwards n’avait que deux choses à faire à Miami : gagner en menant le plus grand nombre de tours et espérer un gros problème pour Jimmie Johnson. La seconde chose n’est jamais arrivée, mais Edwards a tout de même remporté sa neuvième course de la saison à Homestead-Miami sans grande difficulté. Une stratégie aux petits oignons concoctée par Bob Osborne a permis à Edwards de finir la course sans avoir besoin de ravitailler. Edwards finit la saison avec le plus grand nombre de victoires (9), de top-5 (19) et de top-10 (27). Jimmie Johnson n’aura qu’à bien se tenir en 2009 !

Top : Kevin Harvick

Le pilote RCR aura fait une saison moyenne cette année mais termine tout de même second à Miami et quatrième du championnat. Après avoir réalisé une solide prestation lors des deux premiers tiers de la course, Harvick à décidé de s’arrêter aux stands lors de l’ultime drapeau jaune pour faire le plein de carburant et aller au bout sans problèmes. Mais il est tombé sur l’os Carl Edwards et n’a donc pas remporté la moindre course cette année. Malgré ça, Harvick a réalisé pas moins de douze top-10 lors des seize dernières courses. De bonne augure pour 2009, mais la RCR devra passer à la vitesse supérieure et jouer le top-5 au lieu de se contenter de top-10.





Kurt Busch est complètement passé de sa course à
Miami tout comme Jeff Burton et Dale Earnhardt Jr.


© David Cannon/Getty Images for NASCAR

Flop : Kurt Busch et Penske

Après un excellent résultat à Phoenix, on pouvait s’attendre à une bonne course de Kurt Busch lors des Ford 400. Il n’en a rien été. Mis à un tour assez tôt après avoir été pris en excès de vitesse dans les stands, Kurt Busch n’est jamais revenu aux avant-postes et il a finalement terminé dernier après de multiples problèmes. Ses équipiers n’ont pas fait mieux : Sam Hornish Jr. ne s’est même pas qualifié alors que Ryan Newman a terminé 21ème après une course fantomatique (une fois de plus). Au championnat, Newman et Busch finissent respectivement 17 et 18èmes. La saison 2009 risque d’être longue pour Penske, surtout si Dodge n’arrive pas à améliorer un peu les performances de sa Charger.

Flop : Jeff Burton et Dale Earnhardt Jr.

Jeff Burton a fini la saison en roue libre. 40ème à Miami, Burton a perdu deux places au championnat pour finalement terminer sixième. Jamais vraiment dans le coup lors de cette course, le pilote RCR a perdu huit tours lors de son contact avec Joe Nemechek qui l’a envoyé dans la pelouse au tour n°179. Dale Earnhardt Jr. n’a pas fait mieux en terminant 41ème et sans jamais pouvoir intégrer le top-10. Toujours très haut sur l’ovale, Earnhardt Jr. semblait encore avoir une voiture mal réglée et son association avec son cousin et crew chief Tony Eury Jr. semble toujours loin d’être top. Dernier des playoffs avec seulement trois top-10 lors des dix dernières courses, Earnhardt a bien mal fini la saison et se devra de faire mieux l’année prochaine.





Tony Stewart a terminé neuvième à Homestead pour son dernier départ chez Joe Gibbs Racing.

© John Harrelson/Getty Images for NASCAR

Peut mieux faire : Tony Stewart

Pour sa dernière course au sein de la Joe Gibbs Racing, Tony Stewart à réalisé une bonne prestation mais a malheureusement dû s’arrêter en fin de course pour éviter la panne sèche. Il termine néanmoins neuvième de ce rendez-vous. Lors de ces années chez Joe Gibbs Racing, Tony Stewart a décroché pas moins de 33 victoires et surtout deux titres de champion en 2002 et 2005. Il va maintenant pouvoir se consacrer pleinement à son écurie pour préparer au mieux la saison 2009 qui risque d’être assez compliquée pour lui. Mais vu le caractère du bonhomme, on peut lui faire confiance pour amener son écurie à un niveau lui permettant de remporter des courses la saison prochaine.

Peut mieux faire : Matt Kenseth

Très longtemps dans le top-10 de la course, Matt Kenseth a perdu ses dernières illusions de première victoire de la saison lorsqu’il est tombé en panne d’essence en fin de course, finissant ainsi 25ème. Comme lors de beaucoup de rendez-vous cette saison, Kenseth pouvait gagner mais cela ne s’est finalement jamais produit. Seulement 10ème du championnat, le champion 2003 a connu une saison difficile et la perte de son crew chief historique Robbie Reiser en fin de saison dernière y est surement pour quelque chose.