En cinq années, le NASCAR Toyota All-Star Showdown est devenu le ‘Daytona 500 des courses sur short-track,’ L’édition 2009 de cette épreuve hors championnat se tiendra les 23 et 24 janvier 2009 sur le Toyota Speedway à Irwindale.

Cette course assure des places sur la grille de départ pour chaque champion des séries de développement de la NASCAR. Le déplacement du All-Star Showdown du mois d’octobre à fin janvier permet une préparation plus complète et surtout une exposition médiatique plus importante pour les équipes et les pilotes.

A l’image du Daytona 500, le week-end du All-star comprendra deux courses des NASCAR Whelen All-American Series: une de 150 tours en Super Late Model et une nouveauté cette année une course de 75 tours en Late Model.

Le NASCAR Toyota All-Star Showdown de la saison dernière avait consacré le prodige de la Joe Gibbs Racing Joey Logano, Ce dernier avait résisté dans le dernier tour aux attaques d’un autre jeune pilote prometteur Peyton Sellers.

La première édition en 2003 fut chargée d’émotion. Elle avait été remportée par Austin Cameron après que ce dernier ait manqué quatre épreuves de la saison en raison d’un traitement contre le cancer.

En 2004, le vainqueur Mike Johnson avait effectué une incroyable remontée depuis la 24ème place sur la grille pour s’imposer. La victoire de David Gilliland en 2005 lui avait ouvert les portes de la Robert Yates Racing en NASCAR Sprint Cup.

En 2006, Matt Kobyluck avait décroché sa première victoire dans le All-Star Showdown après avoir terminé deux fois deuxième. La piste d’Irwindale est longue d’un demi mile et possède un banking progressif allant de six à 12 degrés offrant ainsi plusieurs trajectoires. Cette configuration permet d’offrir aux fans des courses très spectaculaires et très disputées.

L’épreuve, qui est disputée au volant de voitures de la NASCAR Camping World Series, est ouverte à tous les pilotes de la série autorisés à rouler sur les circuits d’un demi-mile.

Les pilotes de la NASCAR Sprint Cup comme Kevin Harvick, Martin Truex Jr., et Gilliland ont lancé leur carrière dans la NASCAR Camping World Series, qui constitue la dernière marche du système de développement avant de basculer dans une des séries nationales.