Le feuilleton de la reconduction ou non de Sébastien Bourdais en F1 en 2009 n’en finit plus d’alimenter l’actualité. Le pilote manceau est toujours en lice pour une deuxième saison en F1 chez Toro Rosso et il a déjà fait trois séances d’essais face à Sébastien Buemi et Takuma Sato, les autres prétendants à un volant dans l’équipe italienne.

Plus le temps passe, et plus Bourdais se doit d’envisager d’autres possibilités en cas de non-reconduction de son contrat. Les possibilités ne sont pas légions et se résument à un passage à l’Endurance (avec Peugeot) ou à un retour aux Etats-Unis.

En ce qui concerne cette deuxième possibilité, on avait parlé à l’époque d’un intérêt de Sébastien pour la Nascar. Mais celui-ci a aussi précisé cette semaine qu’il ne serait pas contre un retour en Indycar.

En revanche, les possibilités d’y trouver un bon volant ne sont pas énormes : elles pourraient passer par un retour au sein de la Newman-Haas-Lanigan Racing, équipe avec laquelle il a remporté ses quatres titres Champ Car, mais l’équipe a des difficultés à trouver un sponsor pour sa seconde voiture.

Une autre piste évoquée aux USA est liée au sort d’Helio Castroneves au sein du Team Penske. Le Brésilien est emmêlé dans ses problèmes judiciaires et Roger Penske, qui a jusqu’ici publiquement soutenu son pilote, n’en est pas moins contraint à envisager son remplacement dans le cas où celui-ci serait indisponible en début de saison.

Le marché des transferts est par ailleurs compliqué actuellement, car de nombreuses pointures sont actuellement sans volant, notamment Justin Wilson, Ryan Hunter-Reay ou Will Power.

La situation de Sébastien Bourdais est donc aujourd’hui particulièrement délicate, et il est à espérer qu’il obtienne rapidement une réponse de la part de Toro Rosso.