« C’est difficile de gagner, mais il est encore plus dur de défendre un titre » affirme Scott Dixon qui a remporté six courses l’an dernier avant de décrocher son second titre en carrière avec dix-sept points d’avance sur son dauphin Helio Castroneves.

« Cette année l’équipe sera très forte. Le développement de la monoplace durant l’intersaison a été très bon et celle-ci est déjà très rapide » confirme le double champion IndyCar.

En 2008 Dixon avait réalisé une très belle saison et les chiffres sont là pour le prouver. 899 tours menés, ce qui est un record dans cette série. Six poles positions en dix-sept courses. Il n’a plus quitté la tête du championnat depuis l’épreuve des 500 miles d’Indianapolis qu’il a remporté depuis la pole position. Il s’est classé hors du top-10 à seulement trois reprises alors qu’il y avait une moyenne de 26 pilotes au départ.

Après son premier titre, en 2003, Scott Dixon avait effectué une saison assez décevante l’année suivante, résultat une dixième place au classement final. « Les trois quatre premières courses de 2004 n’avaient pas été trop mauvaises, j’avais mené à Homestead et m’était classé deuxième à Phoenix mais le mois de mai n’avait pas été bon, quatrième sur la grille nous avions pris la dix-septième place à Indy. »

Le Néo-zélandais de 28 ans avait perdu le championnat pour treize petits points face à Franchitti en 2007, mais il a su rester sur une bonne dynamique pour venir remporter le championnat 2008 lors de la dernière épreuve.

Lors des cinq dernières courses de la saison dernières Dixon s’est imposé une fois (à Sonoma) et a terminé deuxième au Kentucky et à Chicagoland. Scott espère donc remporter un nouveau championnat. Rendez-vous donc le 5 avril à St. Petersburg pour l’ouverture de la saison.