Hier, nous évoquions la présence d’un pilote que tout le monde connaît désormais durant l’édition 2004 du Toyota All-Star Showdown et nous vous promettions de reparler de lui très bientôt. Et bien nous allons tenir cette promesse dès aujourd’hui. David Gilliland, puisqu’il s’agit bien de lui, a en effet signé la victoire la plus déterminante de sa jeune carrière en ce 12 novembre 2005, un an après avoir remporté les deux courses de qualification du Showdown 2004. Fils de Butch Gilliland, ancien champion de la West Series, le pilote de la Chevrolet RaceCarFans.com #88 a offert la victoire au camp de l’Ouest en s’imposant devant le « Poulidor » du Showdown et représentant du camp Est, Matt Kobyluck, une nouvelle fois second.

En fait, ce n’est pas Gilliland qui avait passé la ligne d’arrivée en tête, mais Mike Olsen (Chevrolet Little Trees #61), un autre pilote de la série Est, qui avait d’ailleurs offert une magnifique bagarre avec Gilliland en s’échangeant la première place à trois reprises dans les 14 derniers tours. Malheureusement pour Olsen, sa voiture n’avait pas été déclarée conforme lors de l’inspection d’après-course et la victoire était alors revenue à Gilliland.

Le pilote californien originaire de Riverside avait alors déclaré : « C’est un honneur de participer à cet événement. Gagner est incroyable. »

Seulement sept mois après ce succès, Gilliland franchissait un second cap en remportant une course de NASCAR Nationwide Series, ce qui lui permettait d’accéder directement à l’élite : la NASCAR Sprint Cup Series !

Parmi les célébrité engagées dans cette troisième édition du Showdown, on notera la présence d’une femme très connue dans le monde de la monoplace américaine : Sarah Fisher. La jeune femme avait en effet tenté en 2005 de se reconvertir en NASCAR après une saison difficile chez Dreyer & Reinbold en Indycar et elle avait choisi la NASCAR Camping World West Series.