Lorsque l’on parlera à l’avenir du Shootout, l’édition 2009 risque d’être citée en exemple pour de nombreuses années.

Kevin Harvick a placé sa Chevrolet de la Richard Childress Racing à l’avant du peloton dans le tout dernier tour samedi soir pour remporter l’un des Budweiser Shootouts les plus sauvages de l’histoire du Daytona International Speedway.

Harvick a coupé la ligne d’arrivée largement en tête après qu’un accident derrière lui et Jamie McMurray n’élimine un groupe de prétendants à la victoire incluant le champion en titre de la NASCAR Jimmie Johnson, Kyle Busch, Brian Vickers, Casey Mears et le poleman Paul Menard.

Les spectateurs étaient prêt à assister à un sprint final à 190mph après que la course ait été neutralisée à seulement trois tours de la fin du deuxième segment. Au 72ème tour, David Stremme, à l’arrière du peloton est venu toucher Greg Biffle à l’extérieur et l’a envoyé en tête à queue dans le mur. Ce dernier accident à mis fin à la difficile nuit de Biffle qui n’a pas arrêté d’être impliqué dans des accrochages.

Au restart, sous le régime du green/white/checkered, McMurray pointant en tête devant Harvick. Ce dernier, profitant d’un push de Denny Hamlin a pris l’avantage à l’extérieur quasiment au même instant où un accident s’est déclenché dans le virage trois.

Johnson a été touché par Mears lui même poussé par Gordon ce qui a généré un mini ‘Big One’ avec des voitures dans tous les sens et de la fumée sur toute la piste. Une fois le calme revenu, la Chevrolet n°29 a pu couper la ligne et décrocher la victoire.

Derrière Harvick, on retrouve dans l’ordre McMurray, Tony Stewart et Jeff Gordon, deux anciens champions. AJ Allmindinger a terminé cinquième devant Kasey Kahne, Carl Edwards, Matt Kenseth, Kurt Busch et Kyle Busch.

Cette course a offert un spectacle intense où les pilotes se sont échangés la tête du peloton à de nombreuses reprises et où les contacts ont été nombreux.

Au tour 29, Edwards est en tête. Quelques tours après c’est Kahne qui pointe à la première place, puis Gordon, McMurray, Hamlin, Kyle Busch. Puis c’est le favori du public et tenant du titre Dale Earnhardt Jr. qui a pris la tête sous les ovations des tribunes.

La tête de la course a parfois changé si rapidement de main que le commentateur avait du mal à suivre.

Matt Kenseth a lui aussi pointé en tête tout comme Vickers. Cette course a permis à chacun des constructeurs engagés de se montrer puisqu’ils ont tous à un moment dominé le peloton.

Paul Menard avait hérité de la pole position suite au tirage au sort de la grille de départ. Mais dès le premier tour, il a dû s’incliner face à Denny Hamlin très rapide durant toute la soirée.

Le feu d’artifice à débuté au quatrième tour quand David Ragan, surpris par un écart devant lui a levé le pied et a été percuté par Robby Gordon déclenchant ainsi un accident impliquant Mears, Robby Gordon, Joey Logano, Scott Speed et Greg Biffle.

Jeff Gordon a réussi à zig-zager au travers des voitures évitant tout contact de façon assez incroyable .

La course a été relancée au huitième tour avec Earnhardt en tête suivi par Elliott Sadler à l’extérieur et Hamlin à l’intérieur. Sadler a rapidement pris l’avantage pour pointer en tête au 10ème tour avec Hamlin juste derrière.

Kurt Busch était alors troisième devant Tony Stewart. Stewart a pris la première place au 13ème tour devant Carl Edwards.

Les pilotes ont roulé lors de ce Shootout comme si c’était le dernier tour des Daytona 500 et les fans en ont eu pour leur argent.

Au 17ème tour, Edwards était en tête devant Hamlin. Allmindinger a ensuite réussi à placer sa Dodge à la deuxième place quelques tours plus tard tandis que Johnson et sa Chevrolet ont commencé à se montrer en pointant dans le Top-5.

McMurray a lui aussi haussé le ton au 21ème tour en se montrant aux avants postes.

Au 22ème tour, Hamlin a touché David Reutimann, qui est venu percuter David Stremme. Reutimann et Stremme sont tous les deux parti dans l’herbe à l’intérieur de la trajectoire de la ligne droite arrière évitant de peu le mur.

A la fin du premier segment de 25 tours, Edwards était premier devant McMurray. Johnson pointait à la troisième place suivi par Kahne, Kurt Busch, Kyle Busch, Vickers, Gordon, Allmendinger et Earnhardt. Logano, Robby Gordon et Ragan étaient déjà out.