Gatorade Duel 1 :

Alors qu’il n’avait pas gagné une course de la saison 2008, Jeff Gordon est revenu aux affaires lors de la première Gatorade. Cette victoire, sa cinquième – dans une course de qualification pour les Daytona 500 – lui assure la troisième place au départ de l’épreuve dimanche.

Sur la ligne, Jeff Gordon a devancé Tony Stewart et son coéquipier Jimmie Johnson. Le rookie Joey Logano a pris la quatrième place de cette course qualificative devant Aric Almirola.

Scott Riggs et son propriétaire Tommy Baldwin ont réussi un véritable tour de force lors de cette course puisqu’en prenant la huitième place, Riggs s’assure d’une place pour les Daytona 500. Stewart et Riggs sont donc les deux pilotes qui ont décroché leur billet pour la course de dimanche alors qu’ils n’étaient pas dans le top-35 du classement propriétaires. Regan Smith sera présent pour la cinquante et unième édition de ‘The Great American Race’ grâce à son temps en qualification.

Malgré un tête-à-queue en début d’épreuve, Kurt Busch a réussi à terminer la course en sixième position, juste devant une autre Dodge celle de Kasey Kahne.

Après avoir mené le premier tour, Martin Truex Jr. a laissé les commandes à Bill Elliott le temps de quelques tours. Plusieurs drapeaux jaunes seront venus émailler cette course. Bill Elliott qui a cassé sa transmission a dû renoncer peu de temps avant la mi-course.

C’est à vingt tours du but, grâce à l’aide de Tony Stewart que Jeff Gordon a pris la tête de la course pour la première fois. Au tour 48, alors qu’il était redescendu en sixième position, Martin Truex Jr. a perdu le contrôle de sa Chevrolet n°1, forçant les officiels à sortir un nouveau drapeau jaune.

Plusieurs pilotes sont alors rentrés prendre quatre pneus, dont Stewart et Gordon, ce qui leur a permis de revenir en tête très facilement une fois le drapeau vert agité.



Gatorade Duel 2 :

Après un Chase décevant en 2008, Kyle Busch avait à coeur de se racheter, c’est chose faite avec sa victoire dans la seconde Gatorade. Le pilote Toyota de la Joe Gibbs Racing a parfaitement contenu les assauts de Mark Martin dans le dernier virage.

Respectivement neuvième et dixième de cette course, Jeremy Mayfield et A.J. Allmendinger ont décroché les deux dernières places qualificatives pour les Daytona 500 de dimanche.

Jeremy Mayfield n’a changé que deux pneumatiques lors du dernier arrêt aux stands pour gagner des positions alors qu’Allmendinger a bénéficié de l’aide de ses équipiers Elliott Sadler et Reed Sorenson.

Ce n’est qu’en fin d’épreuve que le plus jeune des frères Busch s’est montré en tête. Il a profité du draft avec son équipier Denny Hamlin pour prendre la première place à Mark Martin. Dans le dernier tour, Vickers a dépassé Denny Hamlin pour la troisième place et est venu bumper Martin. Mais ce dernier n’a pu dépasser Kyle Busch par l’extérieur.

Kyle Bush est resté en tête jusqu’au drapeau à damier alors que Brian Vickers n’a pu dépasser Martin pour la deuxième place. Derrière ce trio on retrouve Juan Pablo Montoya et Denny Hamlin.

Bobby Labonte, sixième, devance Dale Earnhardt Jr., Carl Edwards, Jeremy Mayfield et A.J. Allmendinger.

Ryan Newman n’aura pas connu la même réussite que son coéquipier Tony Stewart. Le pilote de la Chevrolet n°39 a tout d’abord crevé au treizième tour. Obligé de repasser par les stands, c’est un drapeau jaune qui l’empêchera de perdre un tour alors qu’il ressortait des stands devant les leaders. En fin de course c’est David Reutimann qui a balancé dans le mur extérieur Newman le forçant à abandonner.

Dale Earnhardt Jr. a lui aussi connu un problème de pneumatique en fin d’épreuve. Il a perdu un tour après être passé par les stands, mais a pu profiter de la règle du ‘Lucky Dog’ pour remonter jusque dans le top-10.