Vendredi, en Camping World Truck Series, Kyle avait tout fait pour passer Todd Bodine, mais il était reparti avec la deuxième place. Lors de la course de Nationwide, le pilote de la Toyota n°18 a essayé de faire la même manœuvre, mais Tony Stewart a parfaitement géré sa trajectoire pour aller décrocher la victoire, sa quatrième en cinq ans lors de cette course.

Pour sa première course avec la Hendrick Motorsports, Tony Stewart décroche donc sa quatrième victoire à Daytona.

« Je suis très heureux de cette victoire pour Rick Hendrick. Cela me donne l’occasion de le remercier de m’avoir proposé le volant de la n°25 en Cup il y a dix ou douze ans de ça. C’est une journée incroyable. Mon chef d’équipe, Lance McGrew, et toute l’équipe ont fait du bon travail. C’est difficile de s’imposer avec une équipe dès la première course » a confié Tony Stewart sur la ‘Victory Lane’.

L’an dernier Stewart s’était déjà imposé en résistant à son équipier de l’époque, Kyle Busch. Le plus jeune des frères Busch aura perdu deux places dans la dernière ligne droite, puisqu’après avoir raté sa tentative de dépassement sur Stewart il s’est fait passer par Carl Edwards et Clint Bowyer. C’est Greg Biffle qui a terminé cinquième.

« Je savais que Kyle allait tenter quelque chose. Je pensais sincèrement qu’il n’allait pas refaire la même manœuvre que la nuit dernière vu que ça n’avait pas marché. Mais il l’a retenté. Encore raté » a déclaré le champion en titre de la NASCAR Nationwide Series, Clint Bowyer.

Visiblement déçu d’être passé à côté de la victoire pour la deuxième fois en autant de course, Kyle est rapidement descendu de sa Toyota n°18 et n’a pas adressé un mot aux journalistes.

Brian Vickers, qui pilotait pour la Braun Racing, a pris la sixième place de l’épreuve devant Dale Earnhardt Jr., David Ragan, Jason Keller et Matt Kenseth.

Tony Stewart est repassé pour la dernière fois aux stands à 29 tours du but lorsque le cinquième drapeau jaune est intervenu. Alors que la majorité des leaders sont restés en piste, Stewart a décidé de changer ses quatre pneumatiques. Vingt-deuxième lors du restart, il est très rapidement remonté aux avants-poste.

« Je me suis dépêché de remonter, car je pensais que nous nous étions trompés en faisant cet arrêt. Lance m’avait dit de rester sur la piste et tout le monde a fait semblant de rentrer et je me suis fait avoir puisque je suis l’un des seuls à être rentré » a ajouté Stewart.

Un autre drapeau jaune à dix tours de l’arrivée a été sorti, suite à un contact avec le mur de Brad Keselowski. Tous les leaders sont revenus aux stands, ce qui a permis à Edwards et Stewart de reprendre les deux premières places.

Stewart, bien aidé par Bowyer a pu prendre la tête à six tours de l’arrivée pour ne plus la lâcher. Brian Vickers a tenté un dépassement par l’extérieur, mais il n’a pas été suivi et a donc perdu le draft au profit de Kyle Busch.