Même si trois pilotes sont officiellement en lice pour le titre de meilleur rookie de l’année 2009, deux seulement devraient tirer leur épingle du jeu : Joey Logano et Scott Speed, puisque Max Papis ne fera pas toutes les courses.

Au contraire de Speed, Logano était engagé en ARCA, quelques heures avant le Budweiser Shootout. Pénalisé d’un tour dans les stands, Logano a su remonter pour finalement terminer la course en seconde position.

Lors du Budweiser Shootout, Scott Speed se faisait piégé par un ralentissement devant lui et devait renoncer dès le quatrième tour. Joey Logano était également impliqué dans cet accident. Ne plongeant pas assez à l’intérieur, il s’est fait tapé par Scott Speed qui redescendait. Résultat les deux rookies ont abandonné dès le quatrième tour de cette course hors championnat.

Le dimanche, lors des qualifications, Scott Speed réalisait le dix-septième temps alors que Logano prenait la vingt et unième place, mais c’est bien lors des Gatorade Duels du jeudi que les deux pilotes allaient connaître leur position sur la grille.

Le mercredi deux séances d’essais étaient programmées et contrairement aux séances précédentes, cette fois-ci toutes les voitures étaient en piste en même temps, une bonne façon de se tester dans le draft.

Si Joey Logano réussissait un sixième temps plutôt prometteur lors de la première séance, il ne pouvait s’empêcher d’aller frotter le muret extérieur, endommageant ainsi tout le côté droit de sa Toyota Camry n°20. De son côté, l’ancien pilote de Formule un prenait ses marques avec le quarante-troisième chrono.

Lors de la seconde séance de draft de la journée, Logano devait se contenter du vingtième chrono alors que Scott Speed signait le vingt-huitième chrono, avec une améliorations de 375 millièmes de seconde de son meilleur temps entre les deux séances.

Qualifié dixième dans la première Gatorade Duel, Logano allait se montrer patient, et ce n’est que dans les derniers tours qu’il allait remonter jusqu’à la quatrième place. En mesure de faire mieux dans le dernier tour, le pilote de la Joe Gibbs Racing s’est fait piéger par son manque d’expérience et perdre des places. Mais ce résultat était de bon augure pour les Daytona 500.

En lice dans la seconde Gatorade, Scott Speed n’allait pas connaître la même réussite que Logano. Qualifié neuvième, le pilote de la Red Bull Racing devait renoncer à seize tours du but suite à des problèmes de tenue de route.

Lors de l’avant dernière séance d’essais du vendredi, Speed n’allait pas rouler alors que Logano allait être longuement aidé par Kyle Busch. C’est en effet ce dernier qui a piloté la Toyota Camry n°20 pendant la majeure partie de la séance afin de procéder aux derniers ajustements. Quand Logano a repris la piste en toute fin de séance, il est de nouveau allé toucher le mur extérieur !

Lors de la dernière séance d’essais, le samedi, Logano a réintégré le top-10 avec le huitième temps, alors que Scott Speed a dû se contenter du trente et unième chrono.

Afin d’emmagasiner de l’expérience, Joey Logano était au départ de la course de Nationwide. Qualifié huitième, il ne fera pas d’étincelles pour finalement terminer vingtième. Speed n’a pas pris part à cette course.

Lors des Daytona 500, Logano parti depuis la neuvième position allait tranquillement se laisser descendre pour se retrouver en fond de peloton pour accumuler de l’expérience, sans pour autant créer de big-one. Scott Speed, parti trente-huitième allait lui aussi naviguer en fond de peloton.

Mais au quatre-vingtième tour, le pilote Red Bull Racing allait être contraint de ralentir suite à un survirage en sortie du virage 4, forçant Logano à se décaler à l’intérieur et croiser la trajectoire de Greg Biffle. La suite, tout le monde la connaît, Logano a terminé la course dans le mur intérieur avant l’entrée des stands alors qu’il n’avait rien demandé à personne. Le jeune pilote de la Joe Gibbs Racing restera très fair-play envers Speed en refusant de lui jeter la pierre malgré sa frustration apparente.

Scott Speed pourra continuer sa course, mais sera impliqué dans le big-one au tour 123. Il devra repasser par les stands et perdre un tour. Il terminera l’épreuve en trente-cinquième position.

Si aucun des deux rookies n’a vraiment pris l’avantage sur l’autre à Daytona, il y a fort à parier qu’il n’en soit pas ainsi la semaine prochaine. Rendez-vous donc dimanche sur l’Auto Club Speedway de Fontana en Californie.