Après un résultat d’ensemble décevant à Daytona, la Hendrick Motorsports devait se reprendre ce week-end en Californie. Si c’est chose faite pour Jeff Gordon et Jimmie Johnson, respectivement deuxième et neuvième, la première course californienne de l’année va laisser un goût amer à Mark Martin et Dale Earnhardt Jr. qui ont vu leurs moteurs rendre l’âme à une trentaine de tours d’écart.

« Nous pouvions terminer cette course dans le top-10, malheureusement la casse moteur en a décidé autrement » a déclaré Mark Martin à l’issue de l’épreuve qu’il a terminée en quarantième position, une place derrière son équipier Dale Jr..

L’expérimenté pilote de la Chevrolet n°5 a dû abandonner 26 tours avant son équipier, quand sa Chevrolet s’est mise à fumer. Martin avait passé la quasi-intégralité de la course dans le top-10 et pouvait espérer le top-5 à l’arrivée.

« Nous avions une bonne voiture ce soir. Nous étions rapide, parfois plus que les leaders. Nous avons essayé de faire attention pour être présent quand cela comptait » a ajouté Martin, qui ne prenait que son deuxième départ pour le compte de la Hendrick Motorsports en NASCAR Sprint Cup Series, son troisième, si l’on tient compte de sa course qualificative pour les Daytona 500.

Mark Martin a même pointé en tête pendant quelques instants lorsqu’il a décidé de rester en piste au moment d’un arrêt sous drapeau jaune. Martin a préféré ne pas rentrer car la pluie était annoncée, mais malheureusement pour lui elle ne sera pas venue et il est repassé aux stands en toute fin de neutralisation.

Mais c’est juste après cet arrêt que les choses ont commencé à aller de mal en pis pour Martin : « après cette neutralisation nous avons une valve qui a cassée. Nous avons essayé de jouer avec la météo, mais cela n’a pas été en notre faveur. Une fois la course relancée, il n’y avait plus rien à faire » a conclu Mark Martin.

Dale Earnhardt Jr. espérait bien rebondir après sa 27ème place de Daytona. Parti dernier, suite à un changement de transmission avant la course, Dale Jr. parvenait à remonter jusqu’en quatorzième position, mais là encore le moteur a décidé de jouer des siennes avant la fin de l’épreuve, ce qui coûte de gros points à Dale Earnhardt Jr. qui se retrouve trente-cinquième du classement général.

« Même si j’ai ajusté à plusieurs reprises, la voiture était parfaite et j’avais réussi à remonter aux avants-poste. Je pense que nous aurions pu décrocher un top-10 » concédait Dale Jr. à l’issue des Auto Club 500.