Auteur de deux huitièmes places lors des deux premières manches, Tony Stewart prouvait qu’il était très en forme et que le fait d’être à la fois pilote et propriétaire ne le gênait pas pour signer de bons résultats.

Au contraire, son équipier Ryan Newman rencontrait plus de difficultés à comprendre le fonctionnement de sa Chevrolet. L’ancien pilote de la Penske Racing n’avait pu faire mieux que 36ème à Daytona puis vingt-huitième le week-end suivant à Fontana. Pire encore celui qui était surnommé ‘Rocketman’, pour sa facilité à faire des poles, semblait aussi en difficulté lors des qualifications.

Lors des qualifications des Shelby 427, les deux pilotes réussissaient de bons chronos, le sixième pour Newman et le dixième pour Stewart ce qui laissait augurer de belles choses pour la course.

Si Stewart parvenait à rester dans le top-10 sans trop de problèmes, ce n’était pas le cas de Newman qui perdait régulièrement des places en première partie de course. Cependant, il parvenait à remonter jusqu’à la onzième place à mi-épreuve.

Mais en fin d’épreuve les deux pilotes allaient ravitailler sous drapeau vert et perdre un tour par rapport aux leaders qui devaient s’arrêter une vingtaine de tours plus tard. Newman qui était à un tour avant la salve de ravitaillement se retrouvait donc à deux boucles des leaders alors que Stewart se retrouvait à un tour. Cependant, Stewart allait être contraint de repasser dans les stands pour un excès de vitesse qu’il a commis lors de son arrêt résultat il perdait un second tour.

Pire encore pour les deux pilotes de la Stewart-Haas Racing, un drapeau jaune allait sortir peu avant le ravitaillement des leaders. Résultats ils ne pourront jamais reprendre leurs deux tours de différence. Vingt-cinquième à l’arrivée, Newman devançait pour la première fois de la saison Stewart, qui s’est classé juste derrière le pilote de la Chevrolet n°39.

Si l’épreuve disputée sur le Las Vegas Motor Speedway ne s’est pas terminée aussi bien qu’elle avait commencée, l’équipe peut se rassurer sur la performance de Ryan Newman, qui progresse course après course. L’épreuve d’Atlanta sera cependant cruciale pour Newman dans la lutte pour une place dans le top-35, puisqu’il est actuellement trente-troisième avec seize unités d’avance sur Regan Smith, trente-cinquième.