Le retour de Mark Martin à plein temps en Cup, qui plus est dans une voiture capable de lui faire jouer la gagne et le titre dès sa première année, enthousiasmait pas mal de fans et d’observateurs. On l’imaginait déjà en train de jouer la victoire aux Daytona 500 grâce à l’aide de ses coéquipiers et ainsi gagner cette épreuve où il n’a jamais eu la place qu’il désirait tant : la première.

Le retour de Martin dans la Chevrolet n°5 laissait donc entrevoir de très belles choses. Pourtant, au bout de trois courses, il est très difficile de voir du positif dans les résultats du nouveau pilote de la Hendrick Motorsports.

A Daytona, le pilote Chevrolet à terminé seizième après avoir fait une course sage dans le top-10 pendant les trois quarts de la course. Empochant cinq points de bonus pour avoir mené, le vétéran de la NASCAR pouvait se montrer un peu déçu par le résultat final mais il restait tout de même sur une impression positive.

L’ancien pilote de la Roush Fenway Racing espérait se reprendre dès le week-end suivant à Fontana. Qualifié 18ème, Martin remontait assez vite dans le top-15 et intégrait le top-10 en milieu de rendez-vous. Malheureusement pour lui, une casse moteur (tout comme son coéquipier Dale Earnhardt Jr.) l’a envoyé dans les profondeurs du classement pour finalement terminer quarantième avec cinq points de bonus pour avoir mené et surtout 27ème au classement général.

Mark Martin espérait enfin commencer sa série de bons résultats ce week-end à Las Vegas mais des soucis mécaniques allaient encore lui jouer des tours alors qu’il était solidement installé dans le top-5. Quarantième pour la seconde semaine consécutive, le pilote de la Chevrolet Impala SS n°5 est maintenant trente quatrième au championnat et même si la situation n’est pas critique, elle est loin d’être encourageante.

Sur les 26 premières courses de la saison, Mark Martin a déjà grillé deux jokers et pointe déjà à 135 points du douzième du général, à savoir Michael Waltrip. La situation n’est donc pas catastrophique mais si elle ne s’améliore pas très rapidement pour le pilote Hendrick, elle pourrait le devenir. En effet il ne reste que 23 courses pour être dans le Chase et si la fiabilité ne s’améliore pas chez l’équipe phare de Chevrolet, ces 23 courses ne seront pas de trop pour le pilote historique de la Ford n°6.

De plus, les prétendants légitimes au Chase sont nombreux cette année et un bon début de saison ne peut-être que bénéfique pour eux et parmi ceux-là, Mark Martin est le plus mal parti, sans oublier Ryan Newman juste devant lui au classement général.

Quoi qu’il en soit, le vétéran de la NASCAR et l’équipe n°5 se devront de faire de bonnes performances dès ce week-end à Atlanta, sous peine de voir le Chase s’éloigner et d’être en difficulté pendant une grande partie de la saison. Même si le pilote Hendrick n’y est pas pour grand chose dans la casse de ses deux moteurs, c’est tout de même lui qui pilote et qui devra aller chercher les top-5 et les victoires s’il veut arriver dans les playoffs.

Si le retour de Mark Martin devait être une belle histoire, il commence plutôt comme une mauvaise plaisanterie. A lui de se montrer fort psychologiquement et de ne pas perdre le moral malgré les difficultés actuelles. Sur ce dernier point, on peut lui faire confiance et c’est peut-être ça qui le sauvera en 2009.