Pour un baptême à Bristol, il y a fort à parier que les deux débutants rêvaient de mieux. Si Scott Speed a « limité les dégâts » en ne perdant que trois tours et en se classant 28ème, Joey Logano a été contraint à l’abandon et signe sa pire prestation de l’année.

Encore une fois, les deux rookies auront tenté de sauver les meubler et d’engranger de l’expérience, mais cela semble peine perdue, tant ils sont dépassés. Pour preuves Speed, pourtant qualifié onzième n’a passé que dix-neuf tours dans le top-15, alors que le pilote de la Joe Gibbs Racing n’a jamais pu faire mieux que 23ème !

Autre statistique inquiétante : les dépassements. Si Logano a réussi 26 dépassements (30ème meilleur pilote de la course), le pilote de la Red Bull Racing n’a gagné qu’à dix reprises des positions. Seuls six pilotes ont fait moins bien que l’ancien pilote de Formule Un.

C’est finalement l’explosion du V8 qui viendrait mettre fin au calvaire de Logano au 495ème tour alors qu’il avait déjà cinq tours de retard sur les leaders Logano a donc achevé cette épreuve en 38ème position. Speed a de son côté terminé à une « honorable » vingt-huitième place à seulement trois tours du vainqueur et est donc pour la deuxième fois de l’année – après Daytona – meilleur rookie de la course.

Ce premier short-track de la saison n’a donc pas été de tout repos pour les débutants qui sont plus que jamais en difficulté. Logano est maintenant 34ème des classements pilotes et propriétaires. Alors que Scott Speed est 35ème à celui des pilotes et 36ème à celui des propriétaires. L’écart entre les deux hommes n’est que de 35 unités.

A Martinsville, Scott Speed ne sera plus protégé par le classement des propriétaires et aura donc la lourde tâche de se qualifier au temps. Quoi qu’il en soit, le week-end qui arrive s’annonce très délicats pour les deux jeunes et il pourrait bien être crucial quant à leur avenir à court terme dans la première division de la NASCAR.