Tony Stewart avait signé le premier Top-10 de la Stewart-Haas Racing lors des Daytona 500 en début de saison grâce à une belle huitième place malgré une semaine difficile. Il n’aura fallu que cinq courses de plus pour que le pilote de la Chevrolet n°14 décroche son premier Top-5 en terminant à la troisième place des Goody’s Fast Pain Relief 500, dimanche sur le Martinsville Speedway.

Ce bon résultat est également le quatrième Top-10 en six courses cette saison qui marque la première année de l’écurie Stewart-Haas Racing.

« Je suis très fier des gars de l’équipe Old Spice/Office Depot. Nous avons eu une bonne voiture durant toute la course. Nous étions juste un peu limite pour aller chercher Denny et Jimmie. »

Parti septième sur la grille grâce au classement des propriétaire, Stewart n’est jamais sorti du Top-10 mais n’a pas été en mesure de mener un tour avec le trio infernal Jimmie Johnson, Denny Hamlin et Jeff Gordon.

« Nous avions du mal dans une partie du virage et ne pouvions pas bien se relancer dans la ligne droite » a expliqué Stewart pour qui c’était seulement la sixième course avec Darian Grubb comme crew chief – uniquement le deuxième crew chief dans toute sa carrière.

« Je pense que Darian a fait des bons choix. Il a quelques fois fait des modifications que je ne comprenais pas, mais elles ont toutes été bénéfiques et la voiture marchait mieux ensuite. Il est vraiment bon et surtout sûr de lui. « 

Le coéquipier de Stewart, Ryan Newman, au volant de la Chevrolet n°39 a terminé sixième, signant ainsi le premier doublé de l’équipe dans le Top-10.

Grâce à ce résultat, Stewart conserve la septième place du classement général de la NASCAR Sprint Cup à 161 points de Gordon. Newman a de son côté réalisé une belle opération en gagnant six places. Il pointe désormais à la 18ème place du classement à 334 points de Gordon.