Alors que la saison 2008 des rookies avait été on ne peut plus décevante on attendait beaucoup de la promotion 2009. Peut-être un peu trop d’ailleurs, tant Logano et Speed rivalisent dans la médiocrité. Les deux premières courses de la saison sur short-track étaient très attendues et sur ces deux épreuves, les débutants n’ont même pas pu ne serait-ce que limiter la casse. Trente-huitième avec un abandon à la clé à Bristol, Logano s’est contenté de la 32ème place à Martinsville, alors que dans le même temps l’ancien pilote de Formule un se classait 28ème et 39ème !

Ce week-end c’est le Texas Motor Speedway qui s’offre au plateau de la NASCAR Sprint Cup Series et pour cette épreuve tant Joey Logano que Scott Speed ne partiront pas dans l’inconnue puisqu’ils avaient pris part à la seconde course de la saison sur cet ovale la saison dernière.

Si leur première course sur cet ovale d’un mile et demi n’avait pas été rassurante, ils semblent toujours en difficulté sur ce type d’ovale pourtant très présent tout au long de la saison. Alors que c’est le pilote de la Red Bull Racing qui s’en était le mieux sorti lors de l’épreuve du Texas en 2008 avec une 33ème place à l’arrivée à tout de même quatre tours du vainqueur, le jeune pilote de la Joe Gibbs Racing avait dû se contenter de la quarantième position avec sept tours de retard sur le vainqueur.

Cette année deux courses ont déjà été disputées sur des ovales d’un mile et demi. A Las Vegas, Logano s’était classé treizième – son meilleur résultat en carrière – et surtout pour la première fois de sa jeune carrière, il avait terminé une course dans le tour et avait mené un tour. Speed avait eu moins de réussite en se classant 21ème à seulement un tour du vainqueur.

L’épreuve d’Atlanta avait vraiment été plus délicate à gérer pour les deux jeunes loups. Logano est d’ailleurs allé plusieurs fois rendre visite au mur extérieur avant de finir trentième à six tours, alors que Speed n’avait pu faire mieux que 35ème.

Avant d’arriver au Texas les rookies sont donc dans l’inconnue la plus totale tant leurs performances sur ovales intermédiaires sont très moyennes. Il ne faut pas également perdre de vue, que pour la deuxième semaine de suite, Scott Speed aura l’obligation de se qualifier au temps. Si la pluie lui avait assuré une place sur la grille le week-end dernier, Speed ne pourra pas compter sur dame nature ce week-end, puisque le soleil sera de la partie.