Le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series a parfaitement résisté à son équipier Jimmie Johnson, pour décrocher la victoire lors des Samsung 500, signant au passage son premier succès de la saison 2009 et son premier sur l’ovale du Texas Motor Speedway.

En s’imposant au Texas, Jeff Gordon a mis fin à 47 courses de disette, soit sa plus longue série en carrière sans victoire. Il fallait remonter à octobre 2007 et une course sur le Lowe’s Motor Speedway pour voir Gordon remporter une course. Le pilote de la Hendrick Motorsports enregistre du même coup son 82ème succès en carrière.

Derrière les deux champions de la Hendrick Motorsports, on retrouve Greg Biffle et le double champion Tony Stewart, qui continue à impressionner par son niveau de performance en tant que pilote et propriétaire.

Après un passage à vide de plusieurs courses, Matt Kenseth a renoué avec le top-5, alors que le vétéran Mark Martin a pris la sixième place. Le top-10 a été complété par Juan Pablo Montoya, Kurt Busch, Jeff Burton et Carl Edwards.

Le poleman, David Reutimann, a finalement terminé onzième de cette course, après avoir raté son stand et perdu un tour à mi-course. Kyle Busch aura de nouveau connu une course difficile et s’est classé dix-huitième à un tour.

Six neutralisations seront venues ralentir cette course, très fluide dans son ensemble.

Gordon s’est emparé de la tête dès le premier tour de l’épreuve avant de se faire passer quelques boucles plus tard par Reutimann et Kenseth. Paul Menard, qui n’était pas attendu à pareil fait, a effectué un très bon début de course et a même dépassé Gordon pour la quatrième place.

Après 20 tours, Reutimann était en tête, suivi de Kenseth, Menard, Stewart, Gordon, Kyle Busch, David Ragan, Biffle, Montoya et Johnson. Ambrose était onzième et continuait d’impressionner les fans par sa rapidité d’adaptation à conduire des voitures de ‘stock car’. Au cinquantième tour, l’Australien était remonté à la sixième place alors que s’ouvrait la première salve de ravitaillements sous drapeau vert.

Après cette première séquence d’arrêts, c’est Kenseth qui a pris le commandement. Le pilote de la Roush Fenway Racing, devançait Reutimann, Stewart, Menard, Gordon, Biffle, Ragan, Edwards, Ambrose et Kyle Busch. Dale Earnhardt, Jr. était onzième après s’être élancé depuis la vingtième place.

Il faudra attendre le 85ème tour pour voir un changement de leader. C’est Biffle qui a pris la tête à son compère de la Roush Fenway Racing. Au 97ème passage le premier drapeau jaune de la course a été sorti pour débris. A.J. Allmendinger a alors bénéficié du ‘free pass’ pour revenir dans le tour.

Tous les leaders sont alors revenus aux stands et Kenseth reprenait l’avantage sur Biffle. Jeff Burton profitait de cet arrêt pour faire son entrée dans le top-10 pour la première fois de la course.

Après 140 tours, c’est Greg Biffle qui était en tête devant Gordon et Stewart. Tous les pilotes du top-10 roulaient dans le même dixième de seconde alors que le deuxième arrêt sous drapeau vert se profilait. C’est le champion 2003 de la NASCAR Sprint Cup Series qui a ouvert le bal au 152ème tour.

Quatre tours plus tard, Elliott Sadler perdait le contrôle de sa voiture à la sortie du virage n°4, forçant les officiels à agiter le deuxième drapeau jaune de la course. Tous les leaders avaient ravitaillé et Biffle était ressorti en tête. Kyle Busch et Kevin Harvick furent alors pénalisés pour excès de vitesse dans les stands.

Durant cette neutralisation, Johnson et son chef d’équipe – Chad Knaus – décidèrent d’effectuer trois ravitaillements pour ajuster la voiture. Ces réglages s’avérèrent rapidement payants puisque Johnson a été capable de remonter rapidement aux avants-poste.

A mi-course, c’est Greg Biffle qui était en tête, juste devant Kenseth. Gordon était troisième devant Stewart alors que Ragan pointait en cinquième position. Malheureusement pour lui, le jeune pilote de la Roush Fenway Racing a rencontré des problèmes mécaniques qui l’ont forcé à abandonner.

Avec cette victoire, Gordon consolide un peu plus sa place du leader du classement général puisqu’il compte maintenant 162 points d’avance sur son compère de la Hendrick Motorsports, Jimmie Johnson. Kurt Busch est troisième. Clint Bowyer et Stewart complètent le top-5. Alors que Denny Hamlin, Kyle Busch, Edwards, Kenseth, Kasey Kahne, Reutimann et Burton sont dans le top-12.