Bien que Jeff Gordon et Jimmie Johnson soient de bons amis dans la vie, lorsqu’ils sont sur la piste c’est chacun pour soit et ce dimanche sur le Texas Motor Speedway, Johnson a tout tenté pour priver Gordon de la victoire mais ce dernier était trop fort.

« J’ai tout tenté pour rattraper Jeff et le battre, mais j’ai manqué de temps. J’ai appuyé tellement fort sur l’accélérateur sur ce dernier relais que j’en ai mal au pied droit » confiait Jimmie Johnson à l’issue des Samsung 500. « C’était un plaisir de conduire comme cela à la limite. Je suis très heureux pour Jeff. Si nous devons finir deuxième autant que ce soit derrière lui. »

Cette place de deuxième n’a pas été si aisé que cela pour Johnson qui a dû s’employer tout comme son chef d’équipe Chad Knaus. Les mécaniciens ont énormément travaillé sur la voiture lors des neutralisations afin de rendre la Chevrolet Impala SS n°48 plus performante. Et le travail a une nouvelle fois payé puisqu’en fin d’épreuve, Johnson avait certainement la voiture la plus rapide sur l’ovale.

« Je suis fier du travail réalisé aujourd’hui. Nous avons dû nous battre toute la journée avec des problèmes de tenue de route. Nous avons essayé beaucoup de choses avant de trouver les bons réglages et en fin de course lorsque nous pouvions bénéficier du ‘clean air’ nous étions très rapide » ajoutait le triple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Series après la septième manche de la saison.

Johnson a estimé qu’il aurait eu besoin de cinq tours supplémentaires pour passer Gordon ou alors d’une plus grosse présence du trafic dans les dernières boucles. Cependant Johnson réalise une très bonne opération, puisqu’il remonte à la deuxième place du classement général derrière… Gordon.