En novembre dernier, Jimmie Johnson (No. 48 Lowe’s Chevrolet) est entré dans l’histoire du circuit en devenant le premier pilote à remporter trois courses de suite sur le Phoenix International Raceway.

Samedi, le triple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Series va tenter de continuer sa série en remportant une quatrième course de suite à Phoenix lors de l’épreuve des SUBWAY Fresh Fit 500.

« Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je sais que c’est une question que l’on pose souvent, savoir pourquoi un pilote est plus à l’aise sur un certain circuit. Je pense qu’un déclic a lieu avec certains pilotes à certains endroits. Nous avons simplement été capable de rendre la voiture facile à conduire pour moi. Mais pendant une course il peut se passer plein de choses et il est donc également important à Phoenix d’avoir le bon pit box et de faire des bons pit stops. »

Johnson a trois victoires, six Top-5, neuf Top-10 et une pole position en 11 départs à Phoenix. Mais ce qui impressionne le plus ce sont les statistiques du pilote de la Chevrolet n°48 sur ce circuit.

Il domine pas moins de cinq catégories statistiques à Phoenix – le Rating (122.0), la position moyenne sur la piste (4.992), le nombre de meilleurs tours (266), la vitesse moyenne sous drapeau vert (123.719 mph) et le nombre de tours bouclés dans le Top-15 (2383 ou 95.4%). Il a également une place moyenne à l’arrivée de 5.5.

Si Johnson a encore besoin de motivation, il lui suffit de regarder son tableau de chasse. Le dernier pilote à avoir remporté quatre courses de NASCAR Sprint Cup sur un même circuit à la suite est… Jimmie Johnson. Il avait réalisé cette performance entre 2004 et 2005 sur le Lowe’s Motor Speedway.

Enchaîner les records et décrocher une nouvelle victoire à Phoenix est une nécessité pour Johnson, qui n’est devancé au classement général de la NASCAR Sprint Cup que par son coéquipier de la Hendrick Motorsports Jeff Gordon (No. 24 DuPont Chevrolet).

Ce dernier possède 162 points d’avance sur Johnson et est le dernier vainqueur en date, il y a deux semaines sur le Texas Motor Speedway. Johnson a terminé deuxième de cette course et sait qu’il doit continuer à attaquer pour réduire l’écart avec Gordon.

« Je n’arrive pas sur chaque circuit en pensant aux statistiques. C’est bien sûr une bonne chose d’avoir été performant par le passé à Phoenix. Notre dernière victoire (en 2008) nous avait permis de bien aborder la finale à Miami. Attention, une victoire est toujours difficile à décrocher et gagner quatre courses de suite à Phoenix serait quelque chose de vraiment spécial, mais ce n’est pas vraiment une chose à laquelle je pense beaucoup. »