Pour Kyle Busch, un burnout bruyant et fumant sur la ligne d’arrivée a parfaitement remplacé des bougies sur un gâteau d’anniversaire. Mais pour Busch il n’y avait aucune meilleure façon de célébrer son 24ème anniversaire, sa troisième victoire en NASCAR Sprint Cup cette saison et sa 15ème en carrière.

Dans cette course ralentie pas moins de 15 fois par des neutralisations (record), Busch a dépassé Jeff Gordon pour prendre la tête du peloton au tour 352 et a ensuite filé vers la ligne d’arrivée des Crown Royal Russ Friedman 400 samedi soir sur le Richmond International Raceway réalisant ainsi le doublé ce week-end.

Busch, qui avait remporté le course de NASCAR Nationwide Series vendredi soir sur le short track de 0.75 mile, a égalé Cale Yarborough, seul autre pilote à avoir remporté une course de NASCAR Sprint Cup le jour de son anniversaire. Cette victoire permet également à Busch de détenir le record du nombre de victoire avant de dépasser l’âge de 25 ans.

Busch a finalement coupé la ligne avec 2.751 secondes sur Tony Stewart qui a fait un dernier ravitaillement pour changer ses pneumatiques et a ensuite bataillé dur pour remonter le peloton lors des 50 derniers tours. Jeff Burton a survécu à de nombreux accident pour finir troisième. Ryan Newman et Mark Martin ont complété le Top-5.

« J’espère que l’équipe apprécie cette victoire autant que moi. C’est tout simplement génial. Trop cool. La voiture n’a pas été parfaite toute la nuit, elle a été performante, mais pas parfaite. Je savais que nous devions faire des essais (vendredi). Je n’ai pas arrêté de dire à Steve (Addington – le crew chief) que la voiture n’était pas mal, mais pas parfaite. »

« Steve a fait ce qu’il fallait quand nous sommes rentrés au stand quand il a décidé de nous faire changer quatre pneus au lieu de deux ou pas du tout. Cela a vraiment payé et en fin de course nous avons pu faire un long run et nous n’avons pas eu à nous bagarrer avec la 14 (Stewart) et la 31 (Burton). Je savais qu’ils revenaient.

« C’est super de pouvoir gagner le jour de mon anniversaire – cela veut dire beaucoup pour moi. »

Sam Hornish Jr., Jamie McMurray, Gordon, Casey Mears et Juan Pablo Montoya ont complété le Top-10. Gordon est repassé par les stands une dernière fois au tour 274 et a perdu des places dans les derniers tours alors que ses pneumatiques ont commencé à perdre du grip.

Avec Stewart à la deuxième place et Newman à la quatrième, la Stewart-Haas Racing a signé son meilleur résultat combiné de la saison.

« Je n’étais pas sur d’avoir une voiture capable de décrocher une deuxième place, mais nous avons réussi. Nous étions à l’arrière du peloton des voitures dans le tour du leader et nous avons eu l’occasion de mettre des pneus neufs. Les gars ont fait un super boulot dans les stands toute la nuit. Ils nous ont fait gagner un paquet de place sur la piste. »

« Nous avions 20 ou 30 tours de moins dans nos pneus que n’importe qui d’autre et cela nous a donné un avantage. »

Le pilote local Denny Hamlin, a terminé 14ème après avoir perdu le contrôle de la course lors d’un ravitaillement sous drapeau jaune au tour 274. Jusqu’à ce moment la Toyota Camry n°11 avait mené 148 tours, mais un problème d’écrou a fait perdre sept places à Hamlin dans les stands.

Au championnat, Gordon récupère la tête du classement général. Il possède désormais 10 points d’avance sur Kurt Busch. Stewart, Hamlin et Kyle Busch gagnent tous une place et pointent désormais respectivement à la troisième, quatrième et cinquième place.

Une succession de problème dont une pénalité pour excès de vitesse dans les stands, des freins en difficulté et un accident ont relégué le triple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Jimmie Johnson a terminé la course à la 36ème. Cette contre-performance le fait chuter à la sixième place du classement.

A l’inverse Newman gagne trois places et rentre dans le Top-12 synonyme de qualification pour les playoffs de la NASCAR.