L’apprentissage n’est pas aussi simple que prévu pour le triple champion de l’IndyCar Series et vainqueur 2006 des 500 miles d’Indianapolis. Sam Hornish Jr. est maintenant engagé en NASCAR Sprint Cup depuis 18 mois avec la Penske Racing et il commence seulement à se montrer à l’avant du peloton.

Il est maintenant bien installé dans le paysage de la NASCAR à quelques jours d’une des épreuves les plus difficiles du calendrier, les Coca-Cola 600.

Ses deux récents Top-10 et sa belle performance de la semaine dernière dans la NASCAR
Sprint All-Star Race montrent que Hornish commence à prendre confiance et qu’il se sent plus à l’aise derrière le volant.

Il est actuellement 31ème du classement général, mais l’équipe de la n°77 est plus jamais sur un pente ascendante en terme de performance.

Hornish a remporté le Sprint Showdown le week-end dernier, se qualifiant ainsi pour la All-Star Race dans laquelle il a terminé à la 16ème place.

« J’adore roulé sur le Lowes Motor Speedway. C’est de loin mon circuit préféré. Avoir eu la chance de pouvoir faire 100 tours de plus avant la course de ce week-end est vraiment une bonne chose. J’ai également remporté ma première course de NASCAR et c’est un véritable coup de boost pour l’équipe Mobil 1. » a expliqué Hornish.

Sa neuvième place sur le Phoenix International Raceway et sa sixième place il y a trois semaines sur le Richmond International Raceway sont également des signes indiscutables de progrès. Ajoutez à cela des quatrièmes places sur la grille sur le Talladega Superspeedway et sur le Darlington Raceway, et Hornish est persuadé qu’il a laissé derrière lui sa mauvaise année de rookie et son début de saison difficile.

« Je suis si content des progrès que nous faisons. Nous avons réalisé de belles courses ces dernières semaines et c’est grâce à toute l’équipe qui fourni un énorme travail. Cela fait longtemps que je dis que les bons résultats vont arriver et que tout ce met en place. Je suis très excité de revenir sur le Lowes Motor Speedway ce week-end avec l’épreuve des Coca-Cola 600. Nous espérons tous pouvoir signer un bon résultat. La patience sera clairement la clé ici avec 400 tours à boucler. »

Mais ce week-end à Charlotte, Hornish ne sera pas le seul ancien pilote de monoplace à prendre la piste. Il y aura bien sûr le vainqueur de l’édition 2000 des 500 miles d’Indianapolis, Juan Pablo Montoya, et le double champion de la NASCAR et champion 1997 de l’IndyCar Tony Stewart. Ce dernier reste d’ailleurs sur une victoire sur ce circuit puisque c’est lui qui a remporté la NASCAR Sprint All-Star Race samedi dernier.

Les autres pilotes ayant une expérience en monoplace sont Jeff Gordon, Robby Gordon, Kasey Kahne, Casey Mears, AJ Allmendinger, Scott Speed, Dave Blaney et Max Papis.