Une plus grande réserve de carburant a placé Mike Bliss à l’avant du peloton en fin de course samedi soir lors des Carquest Auto Parts 300 de la NASCAR Nationwide Series sur le Lowe’s Motor Speedway.

La pluie a fait le reste. Trois tours après que Bliss ait pris la tête à Brendan Gaughan au tour 167, la NASCAR a sorti le drapeau rouge à cause de la pluie offrant ainsi la victoire à Bliss 30 tours avant la fin normale de la course.

La seule autre victoire que Bliss avait décroché dans cette série était également sur ce circuit de Charlotte le 15 octobre 2004. La deuxième place de Gaughan marque son meilleur résultat en carrière.

Là où Kyle Busch s’est bagarré pour revenir à l’avant après avoir changé de moteur, Bliss a préféré jouer sur la consommation pour compenser son changement de moteur. Lui et Gaughan ont été les deux seuls pilotes à rester en piste lors d’un cycle de ravitaillement sous drapeau vert qui a débuté au tour 144.

« Nous sommes restés en piste aussi longtemps que nous avons pu et cela a fini par payer. » a expliqué Bliss, qui a offert à son propriétaire James Finch sa deuxième victoire en un mois. Brad Keselowski avait remporté l’épreuve de NASCAR Sprint Cup de Talladega en avril alors qu’il pilotait pour Finch.

« Je savais que j’avais une bonne voiture lors des essais et le Top-10 semblait possible. Nous avons allongé nos relais au maximum et c’est pour cela que je suis ici maintenant. »

Lorsqu’un journaliste lui demande s’il a l’impression d’avoir volé la course, Bliss ajoute:

« Oui ! Bien sûr ! Je l’ai volé à un gars qui gagne trop et personne ne l’aime (Busch). »

Gaughan pensait avoir une voiture pour terminer entre la 8ème et la 12ème place, mais accepte le cadeau avec plaisir.

« La seule chose de mieux qui aurait pu nous arriver c’est que la pluie arrive trois tours plus tôt quand nous avons passé Mike. » a expliqué Gaughan qui avait profité du trafic pour dépasser Bliss au tour 165 avant de devoir lui rendre deux tours plus tard.

Les deux meilleures voitures de la course, les Toyota de Busch et Brian Vickers, ont finalement terminé troisième et quatrième. Busch a mené le plus de tours (98) après s’être élancé depuis l’arrière du peloton. Joey Logano a terminé cinquième devant Jason Leffler, David Ragan et Keselowski.

Jeff Burton et le poleman Carl Edwards ont complété le Top-10.

Busch a effectué une remontée incroyable et il pointait déjà à la huitième place après 23 tours lorsque Michael Annett est parti en tête à queue.

Sep tours plus tard, Busch a dépassé Edwards pour prendre la tête du peloton avant de devoir passer par les stands pour ravitailler au tour 86. Busch a repris la première place à la fin du cycle de ravitaillements jusqu’à ce que Vickers ne prenne l’avantage au 140ème tour.

Vickers est finalement rentré au stand au tour 146, abandonnant la tête du peloton à Busch qui a lui aussi du repasser par les stands pour changer quatre pneus et faire le plein. Quand la course a été neutralisée pour la quatrième fois suite au tête à queue de Kevin Hamlin au tour 153, Bliss était le seul pilote à ne pas être repassé par les stands et était donc tout seul dans le tour du leader.

Busch était alors troisième, mais 12ème sur la piste au moment du restart laissant Bliss et Gaughan seuls en bagarre pour la tête. C’est le premier qui a eu la chance de pointer en tête au moment de la cinquième neutralisation au tour 169 à l’arrivée de la pluie.

Au classement général, Busch augmente l’écart sur son rival Edwards sur lequel il possède maintenant 73 points d’avance.

« Vous pouvez dire que c’est une bonne opération au championnat, mais nous voulions une victoire. »