David Reutimann a été le grand gagnant de la lutte perdue par la NASCAR contre mère nature lundi lors de l’épreuve écourtée des Coca-Cola 600 sur le Lowes Motor Speedway.

Presque 25 heures après que la 50ème édition de cette course historique était supposée démarrer et sous la menace d’un orage, la NASCAR a mis fin à l’épreuve avec 227 des 400 tours initialement prévus. Cette décision a offert sa première victoire en carrière à Reutimann, qui a transformé un choix stratégique de son crew chief Rodney Childers en succès.

Cette victoire dans l’épreuve la plus longue du calendrier de la NASCAR, reportée au lundi à cause de la pluie, marque le premier succès de la Michael Waltrip Racing et la première de Toyota avec une équipe autre que la Joe Gibbs Racing. Reutimann a mené cinq tours, tous sous drapeau jaune durant la dernière neutralisation. Il pointait à la 14ème place quand la pluie a commencé à tomber au tour 221.

Les trois premiers à l’arrivée – Reutimann, le poleman Ryan Newman et Robby Gordon – sont restés en piste quand la NASCAR a neutralisé la course pour la sixième fois de la journée au tour 221. Six tours plus tard, les officiels ont décidé de sortir le drapeau rouge pour la quatrième fois à cause de la pluie. Carl Edwards et Brian Vickers, qui ont tous les deux choisis de ne changer que deux pneus ont terminé quatrième et cinquième.

« Ce n’est certainement pas la plus belle victoire. » a déclaré Reutimann. « Rodney a fait le bon choix en nous demandant de rester en piste. Quand vous imaginez votre première victoire en Sprint Cup, ce n’est pas exactement comme cela que vous la voyez. Mais c’est tellement difficile que je la prends quand même. C’est drôle, mais j’ai l’impression d’avoir attendu pendant un mois dans les stands que la course soit arrêtée. »

Avec cette victoire, Reutimann gagne deux places au classement général où il pointe désormais en 13ème position à six points de Mark Martin, 12ème.

Pour la deuxième fois du week-end, la pluie a peut-être volé la victoire à Kyle Busch. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a mené 173 tours et semblait avoir une nouvelle fois la voiture la plus rapide. Samedi soir en Nationwide Series il avait survolé ses adversaires avant que la pluie n’offre la victoire à Mike Bliss.

Busch a pris l’avantage sur Newman au troisième tour et a largement dominé les périodes sous drapeau vert entre les averses. Parti en pole position, Newman a perdu son avantage à cause d’un problème dans les stands et a dû batailler dur pour remonter le peloton. C’est le choix de son crew chief Tony Gibson de ne pas rentrer au stand lors du dernier drapeau jaune qui a sauvé la soirée de la Chevrolet n°39.

Cette deuxième place permet à Newman de signer son quatrième Top-5 consécutif – une première depuis 2005. Avec une troisième place, Robby Gordon signe son meilleur résultat en carrière depuis sa deuxième place sur le Watkins Glen International en 2005.

A noter que pour son 800ème départ en NASCAR Sprint Cup, Bill Elliott a terminé 15ème.

Le leader du championnat Jeff Gordon – 14ème – conserve la tête du classement général avec 44 points d’avance sur Tony Stewart et 115 sur Kurt Busch – 34ème.