Quatre heures ! C’est tout ce qu’il reste comme temps à tenir pour les 40 équipages encore en piste dans cette 77ème édition des 24h du Mans. Mais les problèmes mécaniques et les erreurs humaines se multiplient.

Les problèmes continuent à se multiplier pour les voitures encore en course. Pour la Ginetta n°23, c’est une véritable deuxième jeunesse qui lui a été offerte avec changement de la batterie, des bobines, des disques de freins et du calculateur. Cette intervention a pris beaucoup de temps et ainsi permis à la Pescarolo Mazda n°24 de lui prendre la 20ème place du classement général.

Les leaders n’ont pas été épargnés puisque l’Audi R15, troisième, a été rentrée dans son stand à cause de problèmes de surchauffe. A chaque passage par les stands, tous les techniciens essayent de nettoyer au maximum toutes les prises d’air. Cette voiture compte toujours quatre tours d’avance sur le quatrième et peu donc se permettre de passer un peu plus de temps dans les stands. Mais à ce rythme là, la victoire va rapidement devenir difficile. Sauf si les Peugeot rencontrent elles aussi des problèmes. Les deux Peugeot de tête sont elles aussi rentrées à leur stand pour remplacer le capot arrière en raison d’une usure inquiétante de certaines grilles.

Du côté du GT2, c’est Christophe Bouchut qui a été le dernier touché par l’usure des voitures lorsqu’il a tout simplement perdu une roue arrière après avoir d’abord crevé. Le vainqueur 1993 de l’épreuve à du ramener sa Ferrari F430 n°99 sur trois roues jusqu’à son stand pour que ses mécaniciens puissent réparer.

La course a une nouvelle fois été ralentie par un safety car (6ème) suite à la grosse sortir de router de la Lola Aston Martin n°009 avec à son volant Harold Primat. Bloqué dans le virage Porsche, l’épave de l’Aston Martin n’a pu être évacuée que par d’entrée du safety car sur la piste. A noter que depuis la disqualification du pilote Stuart Hall suite à ses nombreux accrochages, Primat et son coéquipier Miguel Ramos n’étaient plus que deux pour terminer cette épreuve.

Loin du compte au classement général les pilotes de l’Audi n°3 continuent d’attaquer. Résultats, Romain Dumas a perdu le contrôle de sa voiture à indianapolis et est venu s’échouer dans le gravier. Il a ensuite effectué un passage par son stand pour une étape de vérification et de nettoyage. C’est ensuite Alexandre Prémat qui a fait une figure similaire lors du relais suivant en coupant la chicane du ralentisseur Dunlop. Les mécaniciens ont du une nouvelle fois changer le capot.

A seulement quelques heures du drapeau à damier, les officiels de l’ACO ne font pas de cadeau et ils ont pénalisé la Ferrari n°84 suite à un dépassement sous drapeau jaune. La voiture est actuellement 8ème du classement LMGT2.

Classement LMP1: Peugeot n°9, Peugeot n°8, Audi n°1
Classement LMP2: Porsche RS Spyder n°31, Porsche RS Spyder n°5, Lola Judd n°33
Classement LMGT1: Corvette C6R n°64, Corvette C6R n°63, Corvette C6R n°73
Classement LMGT2: Ferrari F430 GT n°82, Ferrari F430 GT n°97, Ferrari F430 GT n°92