Le Milwaukee Mile est l’étape du week-end en NASCAR Nationwide Series et le moins que l’on puisse dire, c’est que Brad Keselowski a encore de gros points à prendre dans l’objectif de s’affirmer comme le troisième homme jouant le titre en fin de saison.

Pourtant après trois épreuves, le pilote de la JR Motorsports était l’une des plus grosses déceptions du début de championnat. Seulement vingt-troisième, son statut de pilote jouant le titre avait du plomb dans l’aile. Mais depuis beaucoup de choses ont changé.

Depuis le 4 avril et l’épreuve disputée sur le Texas Motor Speedway, le pilote de la Chevrolet n°88 est un autre homme. En effet, les dix courses qu’il a effectuées depuis début avril sont dignes d’un pilote s’affirmant comme possible champion au soir d’Homestead-Miami.

Voici un bref résumé du parcours de Keselowski depuis le Texas :

– sept top-5 dont une victoire sur le Monster Mile de Dover ;

– neuf top-10, sa plus mauvaise arrivée est une onzième place sur le Darlington Raceway ;

– une deuxième place à Nashville, où il était le tenant du titre de cette épreuve ;

– trois troisièmes places consécutives : Texas, Phoenix et la première épreuve de Nashville ;

– une première victoire en NASCAR Sprint Cup Series pour son cinquième départ en carrière.

En plus d’être revenu aux avant-postes, Keselowski a forcé les deux leaders du championnat, que sont Kyle Busch et Carl Edwards, à le surveiller d’un peu plus près car il n’est qu’à 208 points de la tête et à 71 points d’Edwards, deuxième de ce championnat ; alors qu’il avait 292 longueurs de retard au soir de Bristol, théâtre de la quatrième manche de la saison.

Grâce à sa troisième place obtenue le week-end dernier à Sparta, sur le Kentucky Speedway, Keselowski s’est emparé de la troisième place avec dix points d’avance sur Jason Leffler. Ce dernier est également très consistant puisqu’il reste sur neuf top-10 consécutifs dont trois top-5.

Mais c’est sur les trois dernières courses que Keselowski s’est montré plus fort que Leffler avec deux troisièmes places et une seconde place, soit une place moyenne de 2,7 pour le pilote Chevrolet alors que sur ces mêmes épreuves, le pilote Toyota n’a qu’une place moyenne à l’arrivée de 5,6.

Arrivé sur le Milwaukee Mile avec le plein de confiance, Brad est le poleman sortant de cette épreuve et il s’était classé huitième de cette course l’an dernier. La pole qu’il avait réalisé sur cet ovale d’un mile était sa toute première en carrière et est à ce jour son unique dans cette division de la NASCAR.