Début 2008, Chip Ganassi avait clairement annoncé ses intentions: Juan Pablo Montoya devait se qualifier pour le ‘Chase’ lors de sa deuxième année à temps complet en NASCAR Sprint Cup. A l’époque, cette annonce avait fait sourire beaucoup de monde tant cet objectif paraissait hors de portée du pilote Ganassi. La suite leur donnera raison : Montoya a terminé 25ème du classement général l’année dernière avec deux top-5 et un petit top-10 supplémentaire. Bien loin des objectifs de Ganassi.

Mais depuis le début de cette année, les choses ont changé. Chip Ganassi et Teresa Earnhardt se sont alliés pour créer la Earnhardt-Ganassi Racing. L’ancien pilote de Formule Un a gardé sa voiture n°42 mais il s’agit maintenant d’une Chevrolet et non plus d’une Dodge. Et surtout, Montoya n’est plus là pour faire quelques coups d’éclat mais pour faire des top-10.

Depuis le début de saison, Montoya a déjà inscrit huit top-10 en 18 épreuves. Si dans l’absolu ce résultat n’est pas extraordinaire, on remarque tout de même que Kyle Busch n’en a que six, Matt Kenseth et Denny Hamlin sept chacun alors que Ryan Newman, Greg Biffle et Mark Martin sont a égalité avec Montoya au nombre de top-10.

Montoya s’est donc distingué dans un secteur où il péchait jusqu’à présent : celui de la régularité. C’est ce qui lui permet aujourd’hui d’être qualifié pour les playoffs puisqu’il pointe en onzième position au classement général. Sans victoires, sans top-5, mais avec quatorze arrivées dans le top-20 ! Peu de pilotes font mieux dans cette statistique : seuls Kurt Busch (15) et Tony Stewart (16) ont plus de top-20 cette année que Montoya, alors que Greg Biffle, Jeff Gordon et Carl Edwards en ont également quatorze. Sacrées références puisque tous ces pilotes ont déjà été champions par le passé (en Sprint Cup ou en Nationwide).

Depuis Pocono, la plus mauvaise place à l’arrivée de la voiture 42 est une douzième place au New Hampshire. De plus, Montoya arrive sur des circuits qui devraient lui convenir comme Indianapolis ou le circuit routier de Watkins Glen. Les autres circuits ne devraient pas non plus lui poser de problèmes. Montoya a donc toutes les chances de se qualifier pour le ‘Chase’ cette année. Pour cela, il dispose actuellement de 86 points d’avance sur Mark Martin (13ème) et n’est qu’à 48 points de Ryan Newman (7ème du général), pas spécialement en forme en ce moment.