Le double champion de la NASCAR Sprint Cup Tony Stewart a eu besoin d’un peu de temps pour assimiler le concept du statut de pilote/propriétaire. A la mi-saison, il a déjà :

– Remporté deux courses (Pocono et Daytona), devenant ainsi le premier pilote/propriétaire à s’imposer depuis Ricky Rudd en 1998, et le premier à s’imposer à plusieurs reprises depuis Rudd en 1997.
– Occupé la tête du championnat, devenant ainsi le premier depuis Alan Kulwicki en 1992.
– Placé ses deux voitures de la Stewart-Haas Racing dans le Top-12 du classement général.

L’inattendu succès de Stewart illustre une saison bien partie pour être exceptionnelle. La compétition est cette année très équilibrée comme le montre les 11 vainqueurs différents depuis les Daytona 500. En 2008, il y a eu 12 pilotes différents sur la Victory Lane et sept d’entre eux ne se sont pas encore imposé cette année. Il y a donc de grandes chances que cette marque de 12 pilotes soit battue cette saison.

Voici une petite sélection de statistiques qui illustrent cette première partie de la saison 2009 de NASCAR Sprint Cup :

– Il y a actuellement 7 équipes différentes représentées dans le Top-12 du classement.
– Il y a eu 8 polemen différents.
– 34 pilotes ont au moins un Top-10.
– 40 pilotes ont mené au moins un tour.
– L’écart moyen à l’arrivée entre le premier et le deuxième est de 1.044 seconde.
– 10 courses se sont terminées avec moins d’une seconde entre les deux premiers.
– Il y a eu en moyenne 11 leaders par course.
– Il y a eu en moyenne 20 changements de leader par course.
– Il y a eu en moyenne 22 dépassements pour la première place.
– Il y a eu en moyenne 3038 dépassements sous drapeau vert par course.
– 52% des voitures ont terminé dans le tour du leader.
– 85% des voitures ont vu la ligne d’arrivée.
– Les quatre constructeurs ont remporté au moins une course et sont dans le Top-12.

Ces chiffres montrent que la saison actuelle est une des plus disputées de ces dernières années. Nous vivons également cette année pas mal de belles choses sur la piste comme par exemple :

– Il a eu trois pilotes qui ont remporté leur première victoire en carrière Brad Keselowski, David Reutimann et Joey Logano.

– Avec sa victoire au New Hampshire, Logano est devenu le plus jeune vainqueur dans l’histoire de la NASCAR.

– Le retour à plein temps de Mark Martin est le bonne surprise de cette saison. Il a déjà remporté trois victoires, mais est pour le moment en dehors du Top-12 alors qu’il ne reste que huit courses avant le début des playoffs.

– Actuellement dans sa troisième saison en NASCAR Sprint Cup, le pilote colombien Juan Pablo Montoya est de plus en plus compétitif. Avec huit Top-10 à son actif il a déjà battu sa meilleure saison (six en 2007). Pour le moment 11ème du classement à 86 points du 13ème, Montoya est virtuellement qualifié pour le ‘Chase’.
– Le Top-4 du classement est occupé par quatre champions de la NASCAR. C’est quelque chose qui n’est jamais arrivé aussi loin dans la saison avec Tony Stewart (2002 et 2005), Jeff
Gordon (1995, 1997, 1998, 2001), Jimmie Johnson (2006-08) et Kurt Busch (2004).

Mais avec encore 18 courses cette saison, il y reste encore pas mal de questions sans réponse.

– Jimmie Johnson va-t-il remporter un quatrième titre consécutif ?
– Qui sera le pilote en tête du championnat au début des playoffs grâce à ses victoires ?
– Johnson et Matt Kenseth vont-ils se qualifier une sixième fois de suite pour le Chase ?
– Carl Edwards va-t-il enfin remporter une victoire ? Edwards reste sur une série de 18 courses sans victoire après ses neuf succès de 2008.
– La Richard Childress Racing va-t-elle rebondir en deuxième partie de saison ? Après avoir placé trois de ses pilotes dans le Chase en 2008, les quatre voitures sont cette année en dehors du Top-12.