Décidément le championnat 2009 est voué à nous offrir un scénario digne des meilleurs films à suspense. Disputée par 78% d’humidité mais néanmoins sur une piste sèche après le déluge de la troisième séance d’essais, les qualifications nous ont offert du beau spectacle et un résultat inattendu.

Dario Franchitti a décroché sa troisième Pole Position de la saison et sa troisième sur ce circuit après celles obtenues en 1997 (Hogan Racing) et 1998 (Team Green). Avec un chrono signé en 1.01.0249 (environ 3 secondes plus lents que la Pole 2007 en ChampCar), il devance Will Power sur la troisième Penske dont les couleurs reprennent celles d’Al Unser Sr. et Rick Mears. Les deux hommes sont les seuls représentants des deux ogres, la suite de la grille étant composée des écuries se situant traditionnellement dans le ventre mou du classement.

Dario Franchitti : « Je crois que j’ai eu ma première Pole ici en 97′, ce qui signifie que ça fait un sacré bout de temps. Les gars ont travaillé très, très dur pour améliorer la voiture par rapport à la journée d’hier. Ensuite avec la pluie ce matin, nous n’avons pas effectué beaucoup de sorties. Et en fait, la voiture était bonne avec les changements faits lors des qualifications. C’était un sacré bon tour. S’ils peuvent aller plus vite, laissez-les faire, car j’ai tiré le maximum de la voiture. Je suis vraiment content de la voiture et du boulot que j’ai fait aujourd’hui.« 

Will Power : « L’équipe est revenue ce week-end, c’était la première fois depuis le mois de mai, et c’était la même chose pour moi. Ils ont fait un travail fantastique. Nous sommes très heureux d’être deuxième. Nous aurions été plus heureux si nous avions étés premier, mais deuxième est super. La voiture était bonne dès sa sortie du camion, de la même façon qu’à Long Beach. Après je fais juste mon boulot.« 

Sur la deuxième ligne ce sont les anciens coéquipiers Graham Rahal et Justin Wilson qui tenteront de ravir le commandement de la course lors du départ lancé. Pour le pilote Newman/Haas/Lanigan Racing, cette course est spéciale. En effet c’est en 1986 que son père a remporté la première édition. A ce sujet, il a modifié quelque peu le design de son casque. La moitié reprend son design habituel, tandis que l’autre est identique au casque de son père. De son côté, Wilson se place comme l’outsider idéal après sa victoire à Watkins Glen. Au vue des ses performances sur l’ensemble du week-end, il est à placer du côté des vainqueurs potentiels.

Le top-6 est complété par Alex Tagliani et Conquest Racing qui effectuent leur retour. Ils devancent Mike Conway qui prend de plus en plus confiance en son potentiel.

Mais d’après la composition des trois premières ligne, où se trouvent les leaders du championnat ? Scott Dixon, Helio Castroneves et Ryan Briscoe n’ont pu faire mieux que respectivement huitième, dixième et onzième en partie dû au trafic.

La situation est encore pire pour Andretti-Green Racing. Pour la première fois de la saison, les quatre voitures ont été éliminées à l’issue de la première phase. En proie à d’énormes problèmes de mise au point et de grip lorsque la piste est encore « verte », l’armada AGR devra compter sur des incidents de course pour espérer revenir dans le top-5. A moins que la pluie ne permette à Danica Patrick de s’illustrer comme durant la troisième séance d’essais. Andretti, 17ème, Patrick, 18ème, Kanaan, 20ème et Mutoh 22ème auront donc du pain sur la planche demain. A noter que Tony Kanaan est parti à la faute et a provoqué la sortie de Mutoh qui a percuté le mur de pneus pour l’éviter. Cet incident a forcé les officiels a sortir le drapeau rouge, synonyme d’annulation des deux meilleurs temps de Kanaan.