Les Bumps et les règlements de compte étaient à l’ordre du jour samedi sur le Chicagoland Speedway, et le vétéran de la NASCAR, Mark Martin a été le seul homme à terminer debout à la fin des LifeLock.com 400.

En réussissant à prendre l’avantage lors d’un dernier restart sur deux files à deux tours du drapeau à damier, Martin a décroché sa quatrième victoire de la saison et la 39ème de sa carrière. Ce nouveau succès permet à Martin de gagner deux places au classement général et de pointer maintenant en 11ème position, synonyme de qualification virtuelle pour les playoffs. Le pilote de 50 ans est également maintenant celui qui possède le plus de victoires cette saison et il est donc potentiellement en tête du classement général au début du ‘Chase’.

Martin a finalement coupé la ligne avec 0.415 secondes d’avance sur son coéquipier de Hendrick Motorsports Jeff Gordon. Kasey Kahne a terminé troisième devant le leader du championnat Tony Stewart et Denny Hamlin. Ryan Newman, le poleman Brian Vickers, Jimmie Johnson, Clint Bowyer et Juan Pablo Montoya ont complété le Top-10.

Mark Martin:
« C’était vraiment sympa. C’est ça la vie en sport automobile. Les mécaniciens de la n°5 méritaient vraiment de gagner. Nous aurions pu ranger la voiture avec encore une heure d’avance lors des essais de vendredi. Je savais que la voiture était parfaite. Mais ce n’est pas toujours la meilleure voiture qui gagne. Les restarts sur deux fils placent toutes les meilleures voitures dans le même paquet pour le plus grand plaisir des fans. Heureusement j’ai réussi à tout de suite distancer les autres. »

A quelques tours de la fin de la course, l’action sur la piste a pris une autre dimension. Un contact avec la Chevrolet n°88 de Dale Earnhardt Jr. a coupé le pneu arrière gauche de la Ford de Paul Menard au 227ème tours. Cet incident à déclenché une réaction en chaine impliquant de nombreuses voitures dont celles de Scott Speed et Jeff Burton.

Au 246ème tours, la NASCAR a neutralisé la course pour la sixième fois de la soirée en raison de débris issues de la voiture de David Reutimann qui venait de frotter le mur après une belle bagarre avec Montoya.
Durant ce drapeau jaune, Gordon a changé ses pneumatiques et lors du restart au tour 251, il a pu prendre l’avantage sur Johnson pour s’échapper avec Martin.

La casse moteur de Kyle Busch au 261ème tour a répandu de l’huile sur la piste forçant les officiels à une nouvelle fois neutraliser la course à seulement deux tours de l’arrivée. Lors du restart, Martin a opté pour la ligne extérieure et Gordon s’est donc installé à l’intérieur.

Le vétéran s’est parfaitement relancé et a tout de suite réussi à mettre de la distance avec Gordon pour aller chercher sa quatrième victoire de la saison.

Jeff Gordon:
« Steve (Letarte, son crew chief) a fait un boulot incroyable. Tous les mécaniciens ont été exemplaires au moment de changer ces quatre pneumatiques. Ensuite cela a été une bataille sur la piste et dans le trafic avec des voitures dans tous les sens. Mark a très bien anticipé le dernier restart et j’ai endommagé mes pneus en voulant le reprendre tout de suite. Cela reste une belle arrivée, un doublé pour le Hendrick. »

Johnson, le triple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup, menait le peloton lors du restart au tour 251, mais il a été pas mal gêné dans le trafic. Johnson, Hamlin et Vickers ont tous eu leur voiture endommagée alors qu’ils luttaient pour gagner une ou deux places dans les dernières tours de course.

Jimmie Johnson:
« Il y avait beaucoup de contacts sur la piste et les gars vous poussaient dans les lignes droites. Je ne pensais pas que l’on pouvait drafter comme cela sur un circuit d’1.5 mile ».

Martin n’est maintenant plus qu’à une victoire du record Harry Gant qui avait remporté cinq courses en 1991 en ayant plus de 50 ans.

A noter que Greg Biffle a terminé la course à la 31ème place et qu’il chute à la 13ème place du classement général. Il est à 10 points de la dernière place qualificative pour les playoffs actuellement occupée par Matt Kenseth.