Après une année 2008 sans la moindre victoire, le champion 2003 de la NASCAR Sprint Cup Series avait commencé cette saison 2009 de la plus belle des façons en gagnant le célèbre Daytona et en faisant coup double la semaine suivante lors des Auto Club 500. Bien parti pour réaliser une saison en fanfare, il connaissait son premier abandon dès le week-end suivant à Las Vegas à cause d’une casse moteur.

Depuis ce temps, le pilote de la Ford Fusion n°17 n’a plus jamais visité la victory lane dans la première division de la NASCAR et n’a signé que deux top-5 supplémentaires en 16 courses ! Voilà comment Kenseth se retrouve aujourd’hui douzième du général. Certes il n’a que 41 points de retard sur Kasey Kahne, huitième du championnat, mais son avance est également très faible sur le premier non qualifié puisque Greg Biffle n’a que dix points de moins que on coéquipier.

Un chase sans Matt Kenseth serait une grande première, mais cette saison cela pourrait être la cas. Seuls lui et Jimmie Johnson ont participé à tous les playoffs depuis l’instauration de ce système en 2004. Au soir de la course de Richmond, le triple champion en titre pourrait se retrouver bien seul dans cette catégorie.

Tout comme son coéquipier Greg Biffle, Matt Kenseth semble souffrir d’une voiture manquant de performances. D’ailleurs il en est de même pour Edwards, certes sixième du général mais sans la moindre victoire alors qu’il avait remporté neuf courses la saison passée.

Lors des six dernières courses, le seul top-10 de Kenseth a été enregistré à Daytona, ce qui n’est pas très parlant au niveau des statistiques tant le facteur chance intervient sur ce circuit.

En revanche, on peut être inquiet pour la suite. Le seul circuit qui pourrait l’avantager face aux autres prétendants au chase semble être le Michigan où sa position moyenne à l’arrivée est de 9.7 (il est d’ailleurs second dans cette catégorie derrière Carl Edwards). En revanche, difficile de voir un autre circuit où il pourrait être avantagé si ce n’est Bristol où il est souvent assez fort. En revanche, les circuits d’Indianapolis, Watkins Glen ou encore Richmond pourraient bien lui poser quelques difficultés dans la course au top-12.

Kenseth devra donc s’accrocher pour valider sa participation au chase qui est loin d’être acquise cette année malgré ses deux victoires en début de saison.