Le candidat au titre de Rookie de l’année, Joey Logano a fait une arrivée en fanfare en NASCAR provoquant pas mal de discussions, de grosses attentes et la pression qui va avec.

Depuis 2007 et l’arrivée de Juan Pablo Montoya, aucun rookie n’avait été aussi attendu et tous les observateurs s’attendaient à le voir rapidement à l’avant du peloton.

Et cette attente était justifiée. Logano avait excellé dans chacune des disciplines de développement de la NASCAR, remportant au passage le titre de la NASCAR Camping World Series East en 2007. Et lorsqu’il avait fété son 18ème anniversaire, devenant du coup éligible pour rouler dans les trois séries nationales de la NASCAR, il n’a fallu à Logano que trois courses pour décrocher sa première victoire sur le Kentucky Speedway.

Donc à son arrivée en Sprint Cup la pression était énorme et nous avons rapidement eu l’impression que la compétition était peut-être trop relevée pour Logano.

Il a terminé dernier des Daytona 500 et en dehors du Top-20 lors de sept des huit premières courses. Mais ces mauvais résultats semblent maintenant oubliés. Depuis, Logano a remporté sa première course en carrière – sur le New Hampshire Motor Speedway – et signé quatre Top-10.

Son parcours est assez comparable à celui de Montoya lors de sa saison de rookie.

Lors des 19 premières courses de 2007, Montoya avait remporté une course et signé trois Top-10. A ce stade de la saison il était 20ème du championnat. Cette année, Logano a lui aussi une victoire, quatre Top-10 et pointe à la 20ème place du classement général.

Après 19 courses en 2007, Montoya était en tête du classement des rookies avec 14 points d’avance sur David Ragan. Cette année, avec cette belle série de résultats, Logano est également en tête du classement des rookies avec 23 points d’avance sur son rival Scott Speed.