Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas pour Busch. L’année dernière à la même époque, Kyle Busch, qui venait d’arriver dans le baquet de la Toyota n°18 de la Joe Gibbs Racing, signait déjà sa septième victoire de la saison sur le Chicagoland Speedway et venait du même coup de réaliser son treizième top-10 de la saison. Mais cette année, les choses se passent bien différemment pour le leader du classement en Nationwide.

Si Kyle Busch a déjà trois victoires cette année (Las Vegas, Bristol et Richmond), ce qui lui assure trente points de bonus lors du début du chase, sa qualification pour les playoffs est très loin d’être acquise. Avec seulement quatre top-5, six top-10, et surtout huit arrivées au delà de la vingtième place (dont deux abandons au Daytona 500 et à Chicagoland), le plus jeune des frères Busch se retrouve en bien mauvaise posture au général en pointant seulement en dixième position avec treize points d’avance sur Greg Biffle, premier non qualifié.

Bien moins dominateur que l’an passé, Kyle Busch semble avoir une voiture beaucoup plus difficile à conduire et bien moins réglée qu’en 2008. Voilà pourquoi il connait des hauts et des bas, mais malheureusement pour lui il passe plus son temps à essayer de trouver des réglages satisfaisants qu’à rouler dans le top-5. Ces problèmes doivent vite être réglés pour repartir de l’avant, surtout qu’à côté de lui, les écarts sont très serrés et la moindre erreur peut donc couter très cher dans cette partie du classement.

Mais le meilleur est peut-être à venir pour Kyle Busch. Sur tous les pilotes dans le top-15, c’est lui qui a la meilleure position moyenne à l’arrivée sur les circuits de Bristol et Richmond, sur lesquels il s’est imposé cette année. Il est également parmi les tous meilleurs à Indianapolis et Watkins Glen, alors qu’il se fond dans la masse au Michigan et à Atlanta. Son seul talon d’Achille sera Pocono, circuit sur lequel il n’a jamais bien figuré avec Toyota.

Kyle Busch n’est donc pas dans une position confortable au général mais devrait réussir à s’en sortir. S’il semble beaucoup moins fort que l’an passé, il dispose de bonnes chances de se qualifier pour les playoffs puisque qu’il dispose de belles statistiques sur les circuits à venir. Par contre, Busch devra aussi enregistrer des points dits « intermédiaires », ce qu’il aurait peut-être dû faire à Daytona.