Kasey Kahne est un pilote talentueux, reconnu, assez apprécié du public (surtout féminin) et performant. Pourtant, il faut rappeller que le pilote de la Richard Petty Motorsports n’a participé qu’une seule fois au chase en 2006 alors qu’il a débuté à plein temps au plus haut niveau en 2004. En 2008, malgré ses deux victoires, il n’avait pas pu se qualifier pour les playoffs qu’il avait manqué de peu.

Après un début de saison très timide, avec seulement deux top-5 lors des onze premières épreuves, le pilote Dodge a pris son envol à partir des Coca-Cola 600. Depuis cette course, Kahne a inscrit sept top-15 en huit courses, dont une victoire à Sonoma, sur un circuit où on ne l’attendait pas. De plus, il reste sur une troisième place à Chicagoland et pointe maintenant en huitième position du classement général de la Sprint Cup.

Cependant, il ne dispose que de 51 points d’avance sur Greg Biffle, premier non qualifié. Comme pour tous les autres pilotes derrière lui, les sept prochaines épreuves seront d’une importance capitale. La moindre petite erreur pourrait être très préjudiciable aux pilotes entre la huitième et la seizième place au général.

A Indianapolis, Kasey Kahne a connu des hauts et des bas. En cinq départs : deux abandons mais également trois top-10. Ce circuit devrait donc l’avantager. Le pilote RPM ne dispose pas vraiment de circuit « fétiche » avant le début des playoffs, néanmoins aucun ne devrait lui poser vraiment de problèmes. Il faudra toutefois le surveiller à Watkins Glen. Si Kahne a gagné à Sonoma cette année, il faut bien préciser qu’il n’avait rien démontré avant cet exploit sur routiers.

Le nouveau moteur Dodge a semble t-il donné des ailes à Kahne dont les performances ont évolué positivement depuis le début de la saison. Finalement, ce risque s’est avéré payant puisqu’il n’a pas connu d’abandons tout en étant donc plus performant. Kahne devra aussi réaliser plus de top-10 s’il veut vraiment être un candidat sérieux au titre. Avant cela, il faudra valider son ticket pour les playoffs, comme en 2006.