Ce dimanche d’août ne restera pas dans annales de la NASCAR. La pluie est venue gâcher la fête (pour la première fois de la saison ?) et les officiels ont finalement été obligés de reporter la course à lundi matin 10h. Le problème c’est qu’on prévoit également de la pluie demain… Ce report ne me pose pas de problème puisque je reste aux USA avec comme prochaine étape Cleveland puis le Michigan pour une autre course de NASCAR.

Comme tous les jours depuis mon arrivée, je suis parti très tôt de l’hôtel. Aujourd’hui c’était encore plus important puisque de gros bouchons étaient attendus. Watkins Glen est une petite ville et il n’y a a pas de grosse voies d’accès. Sur le chemin du circuit je manque d’écraser un véritable troupeau de raccoon et je fais connaissance avec Bambi.


J’arrive au circuit vers 06h30, mais aujourd’hui il y a déjà du monde. Les fans sont au rendez-vous et beaucoup font déjà la queue alors que les portes n’ouvrent qu’à 07h00. Une fois mon matériel déposé en salle de presse je pars faire un tour dans le garage. C’est définitivement un des moments que je préfère. il y a encore très peu de monde, les mécanos bossent sur les voitures en buvant leur café et en mangeant des donuts. Le soleil n’est pas encore complètement levé, il fait frais,
mais c’est pour ce genre de moment que je fais ce boulot.


Je croise le PR (public relation) de Carl Edwards. Nous nous connaissons puisque j’ai déjà eu à faire à lui à plusieurs reprises par le passé lors de mes demandes d’entrevues avec le pilote. Nous échangeons un peu et la discussion bascule sur la Course des Champions à laquelle Randy s’était rendu l’année dernière pour accompagner Edwards. Il en garde un très bon souvenir même si en 2010
le résultat n’était pas au rendez-vous. Randy ajoute qu’il rêve de refaire cela, mais cette fois à Paris (moi aussi…).

Après cette petite balade matinale, retour en salle de presse pour le petit dej. La course est dans plus de 5 heures et il n’y a quasiment encore aucun journaliste. Tant mieux, puisqu’une jolie demoiselle, escortée par un gars qui doit faire trois fois mon poids, entre dans la salle et se dirige directement vers moi. Je n’ai rien volé dons je suis plutôt confient ;)). Elle travaille en fait pour la NASCAR et a entendu dire qu’un journaliste français était présent. Elle me propose de faire un tour de circuit dans le Pace Car avec comme pilote Brett Bodine. J’étais ouvert à toute proposition de sa part ;), mais j’accepte celle-là avec le sourire. Vous pouvez voir la vidéo ici.


Le temps est couvert et tout le monde (y compris Brett) mise sur un report de la course à cause de la pluie. Après mon petit tour de voiture – j’adore ce boulot !! – retour en salle de presse pour faire le montage et le mettre en ligne avant la course. Une fois cela fait je décide de m’offrir un peu de repos. Je repars donc en vadrouille les mains dans les poches. C’est la période de Fan Walk. Un moment dans la journée où les fans peuvent aller sur la pitlane, approcher les voitures et voir les pilotes. Comme toujours l’ambiance est détendue, les américains très disciplinés et les pilotes bien sûr disponibles. Le ciel est de plus en plus menaçant, mais tout le monde fait comme si la course allait se dérouler comme prévue.


Passage ensuite par la cafétéria de la salle de presse avec au menu d’aujourd’hui Hot Dog, Ribs et Macaroni & Cheese. Bref que des spécialités du pays 😉 J’adore. A table je fais connaissance avec un couple d’américains retraités, anciens employés du circuit, qui commence à me brancher sur la France. Et curieusement les premiers mots que l’homme me sort en français sont…. Maurice Chevalier, Chevrolet Coupé et Stylo Plume !! Ils sont très sympas et n’en reviennent pas qu’un Français fasse le déplacement pour voir une course sur « leur » circuit. Nous discutons un bon moment quand nous entendons par la fenêtre le début des festivités d’avant course. Ni une ni deux, je repasse par la salle de presse prendre mes affaires et je file vivre cela de la ligne des stands.


Il pleut et il est clair que la course ne sera pas lancée tout de suite, mais ce n’est pas grave, nous avons le droit à la prière, la minute de silence suite à l’accident dans l’Indiana et bien sûr l’hymne national. Pour la première fois depuis que je couvre les courses américaines (si je mets de côté l’Indy Light à Indy en 2010) je vis une cérémonie complète sur la grille de départ juste à côtés des équipes et des pilotes, en l’occurrence Kenseth et de Junior. Malheureusement
pas de survol d’avions à cause du temps, mais des feux d’artifices pour clôturer l’hymne. Tout de suite après les parapluies sont sortis et le début de la course reporté.


Je reste un peu à me balader entre les voitures pour voir les pilotes. Ils sont tous détendus et rigoles. Montoya discute avec Gordon, Junion avec Kenseth, Kurt Busch avec…sa copine. Le pluie s’intensifie et je vais donc me mettre à l’abri en salle de presse. C’est là que je vais rester jusqu’à 16h30, moment où l’on vient nous annoncer le report officiel de la course à lundi matin. Entre temps, je suis intervenu en direct sur ABMoteurs avec Pat Angeli et Christian Courtel pour faire la météo ;). Les deux commentateurs décideront finalement de rendre l’antenne quelques minutes plus tard. Si le temps le permet, la course sera diffusée en direct sur la chaine dès 16h00.


Voilà comment s’est terminée cette journée. Sans course, mais avec des nouveaux souvenirs plein la tête. Je vais profiter de cette « après-midi » libre pour visiter un peu la ville. Le bon côté des choses c’est que demain j’ai droit à un jour de plus 100% NASCAR ! Can’t wait !

Pour voir plus de photos de ce troisième jour, cela se passe sur la page facebook d’US RACING.
Vous pouvez également suivre ce carnet de bord en direct grâce au Facebook du site et également sur le Twitter de la rédaction.

Retrouvez chaque jour le carnet de bord de Arnaud REMY, envoyé spécial à Watkins Glen puis sur le circuit du Michigan.